La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    32 877,09
    -2 147,06 (-6,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Malgré le Covid, l'iconique festival de piano de La Roque d'Anthéron reprend

·2 min de lecture

INTERVIEW - Le festival international de piano de La Roque d’Anthéron ouvre aujourd’hui sa billetterie. Questions à René Martin, créateur de l'évènement, qui explique les raisons de sa prudence dans l'organisation.

Le ouvre ses portes du 23 juillet au 18 août. Créé il y plus de 40 ans par René Martin et Paul Onoratini, maire du village, au château de Florans, il est devenu au fil du temps un rendez-vous pour les mélomanes mais aussi les hommes politiques. On peut y croiser aussi bien que ou l'ex-ministre de la Culture, . L’an dernier il a été maintenu in extremis malgré la pandémie. Cette année, il reprend dans un format habituel mais il reste encore des inquiétudes. René Martin explique comment il a fait survivre le festival et ses choix musicaux.

Challenges – La fin de la pandémie est un soulagement pour tous les organisateurs de festivals. Etes-vous optimistes pour la saison à venir?

René Martin - C’est d’abord un grand bonheur de savoir que la pandémie semble sous contrôle. Il y a de moins en moins de nouvelles contaminations. La plupart des musiciens n’ont pas eu la possibilité de jouer depuis dix mois. Nous avons eu la possibilité de redémarrer à Nantes [dont René Martin est également le créateur, ndlr] le mois dernier avec une jauge à 35%. A partir du 1er juillet, les festivals peuvent avoir une jauge à 60%. A La Roque d’Anthéron, où l’auditorium est en plein air, nous pourrions aller jusqu’à 100%. Mais nous avons choisi de rester à 60%.

Pourquoi ce choix?

Il y a des variants qui circulent très près de nous. On ne peut pas prédire ce qui va se passer. Nous préférons être prudents et ne vendre que 60% des places plutôt que de risquer d’avoir à rembourser, si les règles sanitaires devaient évoluer. Il y a déjà des règles très strictes dès qu’on dépasse 1.000 personnes. Il faut un test de moins de 48 heures ou un certificat de vaccination. Nous ne sommes pas encore revenus à une situation normale. D’ailleurs cette année, les concerts se tiendront tous au même endroit, il n’y aura pas d’essaimage dans les villages des environs. Autre concession à la covid, il n’y aura pas d’entracte.

L’an dernier, en raison des restrictions, vous avez surtout invité des artistes franç[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles