La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 290,72
    +78,32 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Malentendant, l'automobiliste reçoit une amende à cause de son appareil auditif

Il n’a été ni arrêté ni contrôlé. Mais le 13 avril, comme le raconte Le Courrier picard, un automobiliste de Saint-Quentin (Aisne) reçoit un courrier du centre des amendes de Rennes : à la suite d’une infraction qui aurait été relevée quelques jours plus tôt, il doit s’acquitter d’une amende de 135 euros et écope d’un retrait de trois points sur son permis de conduire. Le fait reproché ? "Conduite d’un véhicule avec port à l’oreille d’un appareil susceptible d’émettre du son." Depuis 2015, il est en effet interdit de porter de tels appareils sur les oreilles lorsque l’on est au volant. Sauf que l’automobiliste en question, âgé de 55 ans, est malentendant et porte un sonotone. Les appareils médicaux ne sont pas concernés par l’infraction.

"Je ne conduis jamais avec un kit piéton. En revanche, je porte deux appareils auditifs à mes oreilles", a-t-il raconté à nos confrères. L’aide-soignant est resté incrédule devant le courrier. Il conteste totalement ce PV. Pour lui, il y a méprise totale des forces de l’ordre. Le jour de l’infraction supposée, il se souvient avoir pris la voiture pour aller chercher sa conjointe au travail. Ils sont passés par le centre-ville pour rentrer chez eux. Mais à aucun moment il ne s’est douté de la présence des forces de l’ordre. "Je n’ai pas été arrêté par la police et je n’ai même pas vu l’ombre d’un képi", se souvient-il.

Le 4 mai, il a non seulement écrit à l’officier du ministère public mais il a aussi rempli une contestation de son procès-verbal, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bijoux, Lamborghini, Ferrari… Il touche le RSA mais est soupçonné de fraude fiscale
Bioéthanol : face à l’explosion de demandes, cette région restreint l’aide à la conversion
Hyundai investit 5,5 milliards de dollars pour les véhicules électriques aux Etats-Unis
Ce nouveau radar pourrait bientôt verbaliser d'autres infractions qu'un excès de vitesse
ZFE : avoir la bonne vignette Crit’Air et être interdit de circuler, ce sera bientôt possible

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles