Publicité
Marchés français ouverture 34 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0934
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 836,92
    +97,51 (+0,55 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 339,49
    -732,46 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,28
    +12,77 (+0,96 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

La majorité des Français sont opposés aux ZFE

Istockphotos

Depuis leur création quelques années plus tôt, les ZFE ne cessent de créer la polémique. Et pour cause, les automobilistes n'adhèrent pas vraiment à cette mesure, jugée à juste titre discriminante. Elle a en effet pour seul objectif d'empêcher les voitures trop anciennes d'entrer dans les grandes villes. Et pour cela, ce système se base sur un critère : la date de première immatriculation, et non les émissions réelles. Il faut ensuite coller une vignette Crit'Air sur son pare-brise afin de pouvoir entrer dans la zone concernée. Une situation qui complique la vie de beaucoup de conducteurs, dont la voiture va bientôt devenir obsolète.

Les Français sont contre

A partir de 2025, toutes les villes de plus de 150 000 habitants devront obligatoirement devenir des ZFE. Une mesure qui ne plaît ni à certains élus, ni aux conducteurs concernés. Afin de calmer un peu la grogne, le Sénat a décidé de lancer une grande consultation pour recueillir l'avis des principaux concernés. Et ces derniers ont répondu présents, mais pas de la façon dont aurait aimé le gouvernement. En effet, Philippe Tabarot, sénateur Les Républicains des Alpes-Maritimes vient de dévoiler les résultats et ils sont à vrai dire plus que consensuels. En effet, 86 % des votants sont défavorables aux ZFE, et notamment les particuliers. 69 % y sont même totalement opposés.

À lire aussi :
ZFE : Quelles Sont Les Sanctions En Cas De Non-Respect Des Restrictions ?
Lire la suite sur Autoplus