Publicité
Marchés français ouverture 7 h 26 min
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0887
    -0,0023 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 135,76
    +1 597,29 (+2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 270,75
    +72,18 (+6,03 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     

La maison de Marilyn Monroe sauvée de justesse de la démolition

Anne Cusack

Le vote a été unanime. La dernière résidence de Marylin Monroe ne sera pas démolie et devrait par ailleurs être classée monument historique. Vendredi 8 septembre, la conseillère municipale de Los Angeles, Traci Park s'est empressée de réunir ses collègues pour éviter le pire concernant la maison de l'actrice de "Certains l'aiment chaud", située dans le quartier de Brentwood.

Comme le rapporte le Los Angeles Times, le propriétaire des lieux, Glory of the Snow Trust, avait demandé un permis de démolition. "Immédiatement, mon équipe et moi sommes passés à l’action... Mais, malheureusement, le ministère de la Construction et de la Sécurité a délivré un permis de démolition avant que mon équipe et moi puissions intervenir pleinement et résoudre ce problème", a fait savoir Traci Park lors d'une conférence de presse. Et d'ajouter : "Je suis ici avec vous aujourd'hui en tant que gardien du quartier qui abrite la résidence finale bien-aimée de Marilyn Monroe. Je suis également ici aujourd'hui en tant que défenseur de la riche histoire et du patrimoine de notre ville."

Cette maison construite en 1929 est aussi la seule dont a été propriétaire Marylin Monroe et c'est dans celle-ci qu'elle est décédée le 4 août 1962. La motion présentée par Traci Park a donc été votée à l'unanimité par le conseil municipal, obligeant le service de construction de la ville à révoquer temporairement le permis de démolir. L'Office des ressources historiques de la ville doit désormais trancher et rendre un rapport (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite