Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 879,33
    +390,30 (+0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 209,50
    +10,93 (+0,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Les maires fustigent les propos "injustes" d'Emmanuel Macron sur la hausse de la taxe foncière

L'Association des maires de France n'a pas apprécié que le chef de l'État attribue dimanche soir aux communes la responsabilité de la hausse de la taxe foncière.

BFMTV

L'Association des maires de France (AMF) a fustigé lundi soir une "polémique créée de toutes pièces" par Emmanuel Macron, qui dimanche soir a fait porter aux communes la responsabilité de hausses de taxe foncière.

"Lors de son entretien télévisé d'hier, le président de la République a mis en cause les maires de France en leur reprochant 'd'oser dire que si la taxe foncière augmente, c'est la faute du gouvernement', tout en reconnaissant paradoxalement 'que beaucoup de maires ne l'ont pas augmentée'. En l'occurrence 85% d'entre eux. Cette polémique, créée de toutes pièces, a surpris et choqué les maires par son caractère injuste", affirme l'AMF dans un communiqué.

Dimanche soir, le chef de l'État défendait sur TF1 et France 2 sa politique fiscale en assurant: "Quand vous avez votre taxe foncière qui augmente, c'est pas le gouvernement. (...) C'est votre commune qui le décide. Et c'est un scandale quand j'entends des élus qui osent dire que c'est la faute du gouvernement."

La suppression de la taxe d'habitation "déstabilise"

La remarque avait fait bondir plusieurs édiles de tous bords. La taxe foncière, impôt local qui profite aux collectivités, est payée par les propriétaires de biens immobiliers.

PUBLICITÉ

Son montant est déterminé par des valeurs cadastrales, que l'État peut actualiser, et un taux, fixé par les communes.

"Aucun élu local ne pense, ni ne dit, que la taxe foncière est un impôt d'État", avance l'AMF, présidée par le maire LR de Cannes, David Lisnard. "En revanche, tous les élus constatent que la suppression de la taxe d'habitation a profondément déstabilisé la fiscalité locale en la concentrant sur la seule taxe foncière. À aucun moment depuis 2017, l'exécutif n'a proposé de construire un cadre renouvelé", fustige-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron fixe l'objectif "d'au moins un million de voitures électriques" en 2027 produites en France