La bourse ferme dans 45 min
  • CAC 40

    4 726,03
    -90,09 (-1,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 067,53
    -37,72 (-1,21 %)
     
  • Dow Jones

    27 554,41
    -130,97 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,1833
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 910,10
    +4,40 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    11 396,13
    +294,83 (+2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    267,71
    +6,42 (+2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,07
    +0,51 (+1,32 %)
     
  • DAX

    12 045,27
    -131,91 (-1,08 %)
     
  • FTSE 100

    5 731,24
    -60,77 (-1,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 423,89
    +64,96 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    3 396,69
    -4,28 (-0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3069
    +0,0048 (+0,37 %)
     

Les maires anti-5G peuvent-ils empêcher son déploiement en France ?

·1 min de lecture

Une étape décisive pour l'implantation de la 5G en France, sur fond de contestation. C'est ce mardi que débutent les enchères pour l'attribution de ce nouveau réseau de télécommunications qui doit permettre d'ouvrir les portes de l'Internet des objets et autres voitures connectés, à grande échelle. Mais cette nouvelle technologie a de nombreux détracteurs, à commencer par certains maires, qui font tout pour que la 5G ne soit pas disponible dans leur commune. C'est notamment le cas de la maire socialiste Nathalie Appéré, qui a provisoirement interdit cette nouvelle technologie à Rennes. Mais ces édiles peuvent-ils réellement mettre un coup d'arrêt définitif au déploiement de la 5G ? 

Une volonté de l'État et une manne financière importante

"Ca va être probablement un peu compliqué", répond ce mardi sur Europe 1 Alexandre Delaigue, économiste à l'Université de Lille. Il y a une "volonté de l'État d'installer la 5G" et une manne financière importante, puisque les opérateurs (Orange, Bouygues, SFR et Free) vont devoir sortir le chéquier pour pouvoir s'offrir les fréquences nécessaires au fonctionnement de la 5G. Un pactole qui pourrait bien grimper jusqu'à 3,5 milliards d'euros.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Dans ces conditions, les maires anti-5G risquent de ne pas faire le poids, mais l'espoir reste permis selon l'expert : "Il peut y avoir un certain nombre d'autorisations dans l'utilisation de bâtiments publics dans lesquels il y a toujours la pos...


Lire la suite sur Europe1