La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 609,15
    +34,79 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 539,27
    +22,17 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 218,26
    +248,74 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 842,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    15 749,75
    +21,00 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,19
    -14,05 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    46,09
    +0,45 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 298,96
    +46,10 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 550,23
    +59,96 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    12 464,23
    +87,05 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 699,12
    +32,40 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 751,24
    -58,13 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 835,92
    +107,42 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3438
    -0,0015 (-0,11 %)
     

La maire de Marseille pousse un coup de gueule contre l’émission "Vous avez la parole"

·1 min de lecture

Dans une interview qu’elle a donné dimanche au journal Libération, la maire de Marseille Michèle Rubirola ne mâche pas ses mots contre l’organisation de l’émission Vous avez la parole, diffusée sur France 2 il y a quinze jours. Lors de cette diffusion consacrée à la crise sanitaire du coronavirus , la maire de la ville a été obligée d’apparaître en duplex quand le ministre de la Santé, Olivier Veran, qui était l'invité d'honneur, était en plateau. Et ce alors même que l'émission avec Olivier Véran se déroulait à.... Marseille. "J’aurais dû hurler. J’avais la rage, mais je l’ai gardé pour moi", lâche-t-elle dans les pages du quotidien.

>> A LIRE AUSSI - Les maires de la métropole d'Aix-Marseille en colère contre le couvre-feu : "On est catastrophés !"

Personne n’a compris ce choix. Michèle Rubirola explique à Libération qu’il y aurait eu  "un quiproquo sur l’organisation" : la diffusion d’une vidéo était d’abord envisagée, avant que l’organisateur lui propose de venir en plateau puis qu’un duplex soit finalement décidé "parce qu’entre Véran et [elle], ça fighte tout le temps".

"J'aurais dû me mettre en colère"

Selon l’édile, l’installation technique laissait aussi à désirer. Pas de retour, écoute en décalé, elle dit avoir vécu un cauchemar : "J’étais complètement perdue quand on me posait des questions, j’essayais de me concentrer en m’entendant encore parler." Alors que certains téléspectateurs ont eu l’impression de la voir lire des notes pendant le duplex, elle dément...


Lire la suite sur Europe1