La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 910,56
    -75,75 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Un maire français sur trois victime de menaces ou d’injures, selon une étude

VIOLENCE VERBALE - 39 % déclarent avoir reçu des menaces, verbales ou écrites, soit 11 points de plus qu’en 2020

Le chiffre est en nette augmentation. Plus d’un maire sur trois dit avoir déjà été victime de menaces ou d’injures, selon une étude du Cevipof présentée ce lundi lors du congrès des maires de France. Selon le centre de recherche de Sciences po, qui a reçu des réponses de 3.700 maires sur les quelque 35.000 que compte le pays, 39 % déclarent avoir reçu des menaces, verbales ou écrites, soit 11 points de plus qu’en 2020. Ils sont aussi 37 % à mentionner des injures ou insultes, en progression de 8 points.

Et 63,1 % disent avoir été victimes « d’incivilités », terme regroupant des réalités allant de l’impolitesse à l’agression, 10 points de plus qu’en 2020. « Ces chiffres, certes déclaratifs et donc différents des plaintes déposées, confirment la difficulté croissante des maires à faire respecter le droit mais plus encore à trouver des parades au non-respect de l’autorité », écrit le professeur Martial Foucault, auteur de l’étude.

Flambée des prix de l’énergie

Mercredi, les sénateurs ont adopté une proposition de loi visant à permettre aux associations d’élus de se constituer partie civile pour soutenir les élus victimes d’agressions. Egalement interrogés sur la flambée des prix de l’énergie, les maires font état d’une forte inquiétude à ce sujet.

Les actions les plus largement envis(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Une amende de 20.000 euros requise contre Eric Zemmour pour sa sortie sur un prénom « insulte à la France »
Des réactions à la sanction… Le point sur l’incident raciste à l’Assemblée nationale
Incident raciste à l’Assemblée nationale : Carlos Martens Bilongo dénonce des propos « extrêmement choquants »
« Eco-terrorisme » : L’expression de Gérald Darmanin est une « insulte », juge Clémentine Autain
Lille : Traitée de « morue », Mme Poisson attaque en diffamation