La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 123,54
    -5 276,87 (-10,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Quand la maire écolo de Poitiers veut rééduquer les enfants qui rêvent d'avion

·2 min de lecture

La maire écologiste de Poitiers, Léonore Moncond'hui, vient de supprimer les subventions de la municipalité aux aéroclubs de la ville. Une décision abracadabrantesque, motivée par la volonté de "protéger l'avenir des enfants" et de les "préserver" de leurs "rêves" d'aérien.

Peut-on domestiquer les rêves, en particulier ceux des enfants? C’est en tout cas le songe abracadabrantesque, d’autres disent déjà "totalitaire", . Elle vient en effet de supprimer les subventions de la municipalité aux aéroclubs de la ville. Décision trash et crash motivée par la volonté affirmée de "protéger l’avenir des enfants" et "parce qu’il est des rêves dont on doit les préserver". Dieu du…ciel !

Il y avait déjà eu "macho et polluant" décrété indésirable par son homologue lyonnais, qui interdisait déjà le survol de "sa" ville aux avions de chasse de la Patrouille de France, on avait déjà les premiers signes, qu’on pensait maladroits, d’une volonté de purification sociétale des plus préoccupantes. Toujours au nom d’un idéal élevé bien sûr, la préservation de la nature.

Lire aussi

Pourchasseurs de songes qui prétendent rééduquer la rêverie enfantine

Au nom du bien, il faudrait ni plus ni moins que rééduquer les esprits. Interdire le vol qui serait mal, ce qui reviendrait à couper les ailes de son imaginaire, de son humanité. Depuis que l’homme est homme, il n’a cessé de vouloir voler, s’affranchir de la pesanteur et danser comme les oiseaux dans le ciel. On finirait presque par regretter la leader écologiste Cécile Duflot qui, s’étant envolée pour les iles Maldives, avait répondu à ceux qui lui cherchaient des poux dans les nuages : "Une femme normale a elle aussi le droit de rêver aux iles paradisiaques." Elle défendait alors ce droit de rêver qui est sans doute parmi les premiers des Droits de l’humanité. Quitte à se brûler les ailes, ce qui nous donnera un des mythes grecs fondateurs rapporté par Ovide : Icare qui n’écoutera pas Dédale lui recommandant de ne pas s’approcher trop près du soleil finira dans la mer… Gageons que les Français écouteront encore moins les pourchasseurs de songes qui prétendent rééduquer la rêverie enfantine.

Le propos a une ambition politique folle, qui part toutefois d’un constat pertinent : le consumérisme et le productivisme[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Ces SUV qui agacent les écolos mais séduisent tellement les FrançaisDu sapin de Noël au Tour de France...Le délire des maires écolosJadot-Piolle, deux têtes écolos pour un fauteuil présidentielLa fin du nucléaire dans la ligne de mire des écolosL'avion, ennemi public numéro un des écolos