La bourse ferme dans 12 min
  • CAC 40

    6 106,83
    +59,52 (+0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 560,89
    +22,01 (+0,62 %)
     
  • Dow Jones

    31 464,17
    +25,91 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0532
    -0,0055 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 822,80
    -2,00 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    19 759,85
    -71,71 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,50
    +3,44 (+0,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,93
    +1,36 (+1,24 %)
     
  • DAX

    13 281,81
    +95,74 (+0,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 335,35
    +77,03 (+1,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 423,25
    -101,31 (-0,88 %)
     
  • S&P 500

    3 891,49
    -8,62 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2208
    -0,0062 (-0,50 %)
     

Un magnat de la presse en Algérie condamné à une lourde peine de prison ferme

Le couperet de la justice est tombé pour Anis Rahmani. Le PDG du principal groupe de médias privé d'Algérie, Ennahar, a été condamné par un tribunal d'Alger à 10 ans de prison ferme pour des faits de corruption. De son vrai nom Mohamed Mokaddem, Anis Rahmani, 50 ans, purgeait déjà une peine de trois ans de prison dans une autre affaire. Il servira à présent seulement la nouvelle sentence, plus lourde, puisque le peines de prison en Algérie ne sont pas cumulables. Anis Rahmani était poursuivi par le tribunal de Sidi Mhamed à Alger pour "mauvais usage des fonds de la Sarl El-Athir Presse (relevant du groupe Ennahar)", "infraction à la règlementation des changes" , "trafic d'influence pour l'obtention d'avantages indus" et "fausse déclaration", selon l'agence officielle APS.

Par ailleurs, El-Athir Presse a été condamné à une amende de 32 millions de dinars (près de 209.000 euros) avec versement d'une indemnité de 10 millions de dinars (plus de 65.000 euros) au profit du Trésor public. En mars 2021, M. Rahmani, a été condamné en appel dans une autre affaire à trois ans de prison ferme pour avoir illégalement enregistré et diffusé en octobre 2018 une communication téléphonique qu'il avait eue avec un colonel du renseignement. Le 15 octobre 2020, le PDG d'Ennahar avait déjà été condamné à six mois de prison ferme pour diffamation dans une autre affaire qui l’opposait au directeur de la revue arabophone Echourouk El-Arabi, Yassine Fodil.

Considéré comme un journaliste spécialiste des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d’intérêt : après l’été, la BCE risque de nous surprendre
Une publicité pour l'Eurostar provoque la colère du transport aérien
Le CAC 40 sombre, les taux à long terme inscrivent de nouveaux pics
Covid-19 : le vaccin de Pfizer est efficace chez les enfants de moins de 5 ans
Ryanair menace d'une grève pour le début des vacances d'été

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles