La bourse ferme dans 3 h 41 min
  • CAC 40

    7 084,28
    +12,49 (+0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 132,10
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 550,27
    -68,63 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0547
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 891,90
    +1,00 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 094,62
    -218,72 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    568,78
    +6,13 (+1,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    93,17
    -0,51 (-0,54 %)
     
  • DAX

    15 215,52
    -1,93 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 559,71
    -33,51 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 092,85
    +29,25 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 274,51
    +0,98 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    31 872,52
    -499,38 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    17 373,03
    -238,84 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2204
    +0,0046 (+0,38 %)
     

Madagascar: le président de l'Union africaine de judo, Siteny Randrianasoloniako, candidat à la présidentielle

© Equipe de campagne du candidat

Le président de l'Union africaine de judo, Siteny Randrianasoloniako a annoncé jeudi sa candidature à la présidentielle du 9 novembre. Après une tournée de plusieurs semaines dans l'île, ce dernier qui est aussi président du comité olympique malgache dit avoir constaté trois priorités pour le pays : l'accès à l'eau, le développement de l'agriculture et la santé.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

L'actuel président du comité olympique malgache dit vouloir apporter un programme en phase avec les réalités du peuple et un changement dans le paysage politique de la Grande Ile. « Ce qui me différencie des autres, c'est que moi, je crois en la démocratie. Je n'ai pas participé au coup d'Etat de 2002. Je n'ai pas participé au coup d'Etat de 2009. Je n'ai pas participé à la déstabilisation de 2017 », a-t-il dit devant une foule de sympathisants dans son fief de Tuléar, grand-ville de la côte sud-ouest du l'île dont il est aussi le député depuis 10 ans.

Élu député sous l'étiquette HVM de l'ancien président Rajaonarimampianina en 2013, puis sous la bannière, IRD plateforme de soutien au chef de l'Etat actuel en 2019, Siteny Randrianasoloniako, 51 ans, a fini par prendre ses distances avec Andry Rajoelina se disant « trahi » par celui-ci « comme tous les Malgaches puisqu'il n'a pas accompli ses promesses ».

Siteny Randrianasoloniako a aussi été adoubé la semaine dernière par le PSD, parti fondé par le premier président de la République malgache Philibert Tsiranana. Il succède à la petite-fille de ce dernier, Eliana Bezaza, en tant que secrétaire général.

*


Lire la suite sur RFI