La bourse ferme dans 2 h 11 min
  • CAC 40

    6 634,38
    +0,61 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 100,34
    -16,43 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    35 084,53
    +153,60 (+0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1882
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 826,40
    -9,40 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    32 656,55
    -1 137,45 (-3,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    920,48
    -9,88 (-1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,37
    -0,25 (-0,34 %)
     
  • DAX

    15 545,81
    -94,66 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 022,95
    -55,47 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 778,26
    +15,68 (+0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 419,15
    +18,51 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3944
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Macron va annoncer l'implantation à Douai d'une usine de batteries pour Renault et Nissan

·2 min de lecture

Emmanuel Macron doit annoncer ce lundi 28 juin, lors d'une visite sur place, l'implantation à Douai d'une usine de batteries du chinois Envision. Ce site doit équiper les petites Renault électriques comme la R5 mais aussi des petites Nissan.

doit annoncer ce lundi 28 juin en fin de matinée l’implantation d’une usine de batteries chinoises Envision AESC à Douai (Nord), selon nos informations, à l’occasion d’une visite du nouveau pôle Renault ElectriCity, regroupant les sites nordistes de Douai, Maubeuge et Ruitz. Cette visite du Chef de l’Etat aura lieu dans le cadre du sommet "Choose France" visant à attirer les entreprises étrangères pour qu'elles investissent dans l'Hexagone. Il s’agira d’une usine de petites batteries relativement peu chères d’après des sources internes, pour les futurs petits véhicules électriques de comme . La nouvelle usine commencera à produire à partir de 2024 avec une capacité de production de 24 GWh à l'horizon 2030. Ce site devrait aussi approvisionner… si ce dernier décidait de produire des petits véhicules à Douai sur la même plate-forme que la R5. Or, le constructeur japonais étudie très sérieusement cette hypothèse, toujours d’après des sources internes chez Renault.

Des batteries ex-Nissan

Le choix d’Envision AESC s’explique. Le groupe énergétique chinois avait en effet repris les activités de batteries de Nissan en août 2018… Nissan avait créé AESC avec son compatriote NEC pour produire ses propres batteries pour véhicules électriques. Mais, , alors PDG de Renault et Nissan, avait ensuite décidé de céder cette activité. Envision AESC est toutefois toujours détenu à 25% par le constructeur japonais. L’arrivée du fournisseur de Nissan doit enfin permettre d’unifier les approvisionnements en batteries entre Renault et son allié nippon. Et ce, alors que les deux constructeurs avaient fait des choix différents au départ, Renault se tournant vers LG Chem pour sa .

Renault et les six organisations syndicales représentatives, y compris la CGT et SUD, ont signé mercredi 9 juin un accord donnant naissance à , qui "veut produire 400.000 véhicules électriques en 2025", d’après Luciano Biondo, directeur de la nouvelle entité. Ce sera a priori le centre de production de véhicules é[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles