La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1344
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 966,59
    -647,13 (-1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Macron en tournée dans le Golfe, entre diplomatie et contrats

·2 min de lecture

Le président français Emmanuel Macron effectue vendredi son retour dans le Golfe, où la France cherche à peser comme "puissance d'équilibre" face aux crises du Moyen-Orient et à obtenir de nouveaux contrats, comme celui attendu sur les Rafales aux Emirats.

Le président français effectue vendredi son retour dans le Golfe, où la France cherche à peser comme "puissance d'équilibre" face aux crises du Moyen-Orient et à obtenir de nouveaux contrats, comme . Ce déplacement sera rapide puisque le chef de l'Etat arrivera à vendredi avant de rejoindre le dans la soirée et de terminer samedi à Jeddah, la grande ville portuaire d'. Il y rencontrera les trois hommes forts des monarchies arabes du Golfe: le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed Al-Nahyane (MBZ), l'émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani, puis le .

Lire aussi

Nombreux, les sujets de discussion concernent notamment les grands enjeux stratégiques de la région: lutte contre le terrorisme, radicalisme islamiste, nucléaire iranien, crise au Liban, élections en Libye... Sur tous ces dossiers, Emmanuel Macron "poursuit son engagement qui date du début" de son quinquennat en 2017, selon l'Elysée, avec l'objectif de "contribuer à la stabilité" de la zone, de "la Méditerranée jusqu'au Golfe". Pour cela, la France se présente "comme une puissance d'équilibre en renforçant le dialogue avec et entre les différents acteurs" et "comme partenaire incontournable et fiable", ajoute un conseiller du président.

, Emmanuel Macron n'a pas toujours obtenu les résultats souhaités, surtout au et en Libye, ce qui ne l'empêche pas de persévérer. Ainsi, il évoquera la crise diplomatique entre certains Etats du Golfe et le Liban, qui a poussé l'Arabie saoudite à stopper ses importations en provenance de Beyrouth, aggravant la crise économique dans ce pays.

Les Rafale

Face aux crises régionales, "les pays comme la France ont un rôle à jouer", a souligné mardi Anwar Gargash, conseiller du président émirati. "Nos positions sont très proches" sur les enjeux stratégiques, a-t-il ajouté, indiquant que "plusieurs contrats seront signés" vendredi à Dubaï, sans dévoiler lesquels. Le plus attendu est celui portant sur une commande de plusieurs dizaines d'avions de combat Rafale par les Emirats[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles