Macron promet pour 2021 "d'inventer une économie plus forte"

·2 min de lecture

La relance de 2021 "va nous permettre, dès le printemps, d'inventer une économie plus forte", a déclaré Emmanuel Macron jeudi soir, lors de ses voeux aux Français, en précisant ses priorités pour l'année. Il a aussi précisé qu'il ne laisserait pas, "pour de mauvaises raisons, une lenteur injustifiée s'installer" dans la campagne de vaccination contre le Covid-19.

La relance de 2021 "va nous permettre, dès le printemps, d'inventer une économie plus forte", a déclaré Emmanuel Macron jeudi soir, lors de ses voeux aux Français, en précisant ses priorités pour l'année.

L'économie française devra être "tout à la fois créatrice d'emplois, plus innovante, plus respectueuse du climat et de la biodiversité et plus solidaire", a ajouté le chef de l'Etat, affirmant que "l'espoir est là".

Emmanuel Macron a par ailleurs, promis jeudi lors de ses voeux aux Français qu'il "ne laisserai(t) pas, pour de mauvaises raisons, une lenteur injustifiée s'installer" dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 qui vient de démarrer au compte-gouttes en France.

Critiqué par ceux qui jugent la vaccination trop lente, notamment par rapport à l'Allemagne, il a aussi assuré qu'il ne laisserait "personne jouer avec la sûreté et les bonnes conditions, encadrées par nos scientifiques et nos médecins, dans lesquelles la vaccination doit se faire".

Le chef de l'Etat a exprimé son "espoir" pour 2021 avec le vaccin mais aussi avec la relance qui "va nous permettre, dès le printemps, d'inventer une économie plus forte".

L'économie française devra être "tout à la fois créatrice d'emplois, plus innovante, plus respectueuse du climat et de la biodiversité et plus solidaire", a ajouté le chef de l'Etat dans son allocution télévisée.

Le président a aussi évoqué la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ce 31 décembre à minuit.

Malgré le Brexit, Le Royaume-Uni reste "notre ami et notre allié", a-t-il assuré, en expliquant que "ce choix de quitter l'Europe, ce Brexit, a été l'enfant du malaise européen et de beaucoup de mensonges et de fausses promesses".

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi