La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 275,59
    -138,65 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Macron, Mbappé, une même lassitude

P. Desmazes/AFP

EDITO - Une équipe de France qui perd, une majorité présidentielle en ballotage aux législatives... Un parallèle surprenant mais instructif.

Ces derniers jours, Macron et Mbappé, les deux incroyables solistes de leur équipe sont à la peine: en se réveillant trop tard, le président de la République n'a pas réussi à sauver une ; et le buteur de l'équipe de France, malgré toutes ses tentatives, n'a pu inverser le score de ce fatal France-Croatie du 13 juin. Résultats: le parti présidentiel est en situation ; et l'équipe de France de football, après avoir connu une série impressionnante d'une vingtaine de matchs sans défaite, a entamé en Ligue des Nations une nouvelle séquence, celle des confrontations sans victoire…

On peut invoquer les coups d'éclat ou les coups du sort: avec la création de la Nupes quand les fidèles électeurs de la majorité avaient, eux, du mal à repérer leur candidat sur les bulletins de vote "Ensemble" ; et le penalty réussi à la quatrième minute par le lutin Luka Modric, qui a coupé l'envie des " Bleus " inopportunément déguisés en blanc. Peu importe que le Président ait remporté haut la main son combat il y a deux mois pour un second mandat ; et quel réconfort, sinon pour les amateurs de statistiques, que le "onze" français ait tenté quatre fois plus de tirs que leurs homologues croates lundi soir. Quand cela ne veut pas imprimer, cela n'imprime pas ; quand cela ne veut pas rentrer, cela ne rentre pas.

Pas les mêmes sorties de crise

On peut aussi se dire que la formidable démultiplication des soldats de la Nupes occupe le terrain médiatique, à l'égal des footballeurs croates, présents partout sur la pelouse, habiles à dissimuler leurs tacles derrière une agressivité de vieux briscards –ah, cette faute non sifflée sur Mbappé juste après le penalty, et qui valait au moins un carton jaune! On peut évoquer également la lassitude à exercer un leadership rationnel dans des partis ou des équipes ultradominantes: se mobiliser pour la réforme des retraites est aussi motivant que de se regrouper pour ne pas descendre d'une division en Ligue des nations… On peut enfin regretter que le grand a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles