La bourse est fermée

Macron favorable à une "recentralisation" du financement du RSA par l'État

1 / 2

Macron favorable à une "recentralisation" du financement du RSA par l'État

Le chef de l'État envisage "une amélioration de la compensation" par l'État du déficit enregistré par les départements en raison du financement du RSA dont ils ont la charge

Emmanuel Macron s'est prononcé ce lundi en faveur d'une "recentralisation" du financement du revenu de solidarité active (RSA) avec une "reprise en main par l'État", devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat. "Ma préférence, je vous le dis tout de go, irait plutôt à la première option", celle d'une "recentralisation du financement avec la reprise en main par l'État", a-t-il déclaré devant une assemblée de représentants d'associations d'élus locaux.
    
L'alternative, a-t-il expliqué, serait "une amélioration de la compensation" par l'État du déficit enregistré par les départements en raison du financement du RSA dont ils ont la charge. Mais elle rouvrirait le débat sur l'année de référence à partir de laquelle cette compensation devrait être opérée tout comme, "immanquablement", sur "le renforcement de la péréquation horizontale" entre les collectivités les plus et les moins favorisées, a-t-il observé.
    
Remettant ces différentes options entre les mains des élus locaux, Emmanuel Macron a souhaité que leurs "travaux puisse trancher d'ici au printemps prochain" ce débat "pour que le projet de loi de finances 2019 reflète les décisions prises". "D'ici là, les situations d'urgence de certains départements seront bien évidement prises en compte par le gouvernement", a-t-il cependant assuré.

"Situation de forte tension financière"

Le RSA, a souligné...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi