La bourse est fermée

Macron déroule le tapis rouge aux patrons à Versailles... pour des résultats trompeurs

*

A chaque mois de janvier depuis son élection, Emmanuel Macron profite du rassemblement des plus grands patrons internationaux au "World Economic Forum" de Davos en Suisse - qui débute ce mardi 21 janvier - pour les convier la veille sous les ors du Château de Versailles. Aux décideurs économiques, il vante les mérites de sa politique économique, aux premiers rangs desquels ses réformes du marché du travail et de la fiscalité du capital afin d’attirer des investissements étrangers. "Choose France !", martèle-t-il chaque année, en anglais dans le texte, à un parterre de patrons ravis. Pour ce cru 2020, l'Élysée assure qu’on lui a promis près de quatre milliards d'euros d’investissements provenant des multinationales, dont un milliard de Coca-Cola et deux milliards de l'armateur italo-suisse MSC pour les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Autre annonce dont s’est félicité le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire : le transfert lié au Brexit de 100 à 150 banquiers de JP Morgan de Londres vers Paris. Chic, plus de traders dans la capitale ! Ces arrivées massives seraient, en premier lieu, la conséquence des réformes de la fiscalité du capital, estime le ministre. Pour rappel, l’exécutif a cantonné l’ISF aux seuls biens immobiliers et instauré un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% sur les revenus des valeurs mobilières. En 2018, cela équivalait à une baisse cumulée d’environ 4,5 milliards d’euros de taxes.

Lire la suite