Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 419,31
    +268,98 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    17 578,90
    -110,46 (-0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0041 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 897,77
    -3 838,16 (-6,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 250,02
    -59,70 (-4,56 %)
     
  • S&P 500

    5 462,45
    -2,17 (-0,04 %)
     

Macron dépose un projet de loi pour que la liberté d'avoir recours à l’IVG devienne « irréversible »

PATRICK BATARD

Selon l’hebdomadaire, il sera ajouté à l’article 34 de la Constitution que « la loi détermine les conditions dans lesquelles s’exerce la liberté de la femme, qui lui est garantie, d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ».

Le président de la République a confirmé l’information sur X, ce dimanche matin. Le texte sera ainsi présenté en conseil des ministres avant la fin de l’année, détaille-t-il.

Le 8 mars dernier, journée internationale des droits des femmes, le président de la République avait pris l’engagement d’inscrire la liberté de recourir à l’avortement dans la Constitution, répondant aux inquiétudes nées de l’annulation il y a un an et demi de l’arrêt garantissant aux États-Unis le droit d’avorter sur tout le territoire.

PUBLICITÉ

L’inscription de l’IVG dans la Constitution, droit actuellement reconnu dans une loi ordinaire, compliquerait toute tentative du législateur de supprimer ce droit ou d’y porter gravement atteinte.

Sans passer par le référendum

La députée LFI Mathilde Panot avait fait adopter en novembre dernier une proposition de loi constitutionnelle en première lecture à l’Assemblée, garantissa...


Lire la suite sur ParisMatch