La bourse ferme dans 5 h 47 min
  • CAC 40

    6 503,72
    +31,37 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 743,04
    +17,65 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0181
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    23 696,36
    +962,59 (+4,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,99
    +25,76 (+4,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,40
    -0,61 (-0,69 %)
     
  • DAX

    13 611,77
    +37,84 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 459,91
    +20,17 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2075
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Macron commémore les 80 ans de la Rafle du Vel d'Hiv, polémique autour d'un tweet de Mathilde Panot

AFP

Le chef de l'État est à Pithiviers, dans le Loiret, pour commémorer le 80e anniversaire de la Rafle du Vel d'Hiv.

Emmanuel Macron commémore dimanche le 80e anniversaire de la Rafle du Vel d'Hiv en inaugurant, en compagnie de rescapés, un nouveau lieu de mémoire dans l'ancienne gare de Pithiviers (Loiret), d'où sont partis huit convois pour Auschwitz-Birkenau.

Le chef de l'État a appelé dimanche "les forces républicaines" à "redoubler de vigilance" face à un antisémitisme "encore plus brûlant" et "rampant" qu'il y a 20 ans. "Ni Pétain, ni Laval, ni Bousquet, ni Darquier de Pellepoix, aucun de ceux-là n'a voulu sauver des Juifs. C'est une falsification de l'histoire que de le dire", a également martelé le chef de l'Etat, en estimant que "ceux qui s'adonnent à ces mensonges ont pour projet de détruire la République et l'unité de la Nation".

Accompagné de plusieurs personnalités, dont , la rescapée des camps Ginette Kolinka, ou encore le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou, Emmanuel Macron s'est exprimé depuis la petite gare de Pithiviers, à une centaine de kilomètres au sud de Paris, qui n'accueille plus de voyageurs depuis la fin des années 1960 et qui vient d'être transformée en musée par le Mémorial de la Shoah.

Lire aussi

C'est par cette gare qu'ont transité une partie des 13.000 Juifs --dont 4.115 enfants-- arrêtés à Paris et en banlieue le 16 juillet 1942 et les jours suivants par 9.000 fonctionnaires français, à la demande des Allemands. 8.160 d'entre eux, y compris les vieillards et les malades, ont été conduits au stade du Vélodrome d'Hiver, dans le XVe arrondissement de Paris. Avant d'être évacués vers les camps de Drancy (Seine-Saint-Denis), de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande (Loiret).

Depuis la seule gare de Pithiviers, huit convois sont ensuite partis vers les camps d'extermination, pour plus de 8.000 déportés, ce qui en fait le deuxième site de déportation français après celui de Drancy. Quelques dizaines d'adultes seulement survivront. "Cette gare, c'est le lieu où l'évènement français devient génocide européen. (...) C'est un lieu de mémoire unique en France", a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles