La bourse ferme dans 1 h 5 min
  • CAC 40

    5 596,40
    -20,87 (-0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 595,03
    -7,64 (-0,21 %)
     
  • Dow Jones

    30 882,13
    +67,87 (+0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    +0,0045 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 834,30
    +4,40 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    30 582,34
    +409,35 (+1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    732,86
    +17,66 (+2,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,74
    +0,38 (+0,73 %)
     
  • DAX

    13 822,02
    -26,33 (-0,19 %)
     
  • FTSE 100

    6 703,59
    -17,06 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 081,55
    +83,05 (+0,64 %)
     
  • S&P 500

    3 782,70
    +14,45 (+0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3611
    +0,0024 (+0,18 %)
     

Macron annonce un deuil national mercredi pour Giscard, qui a "changé la France"

·2 min de lecture
MACRON ANNONCE UN DEUIL NATIONAL MERCREDI POUR GISCARD, QUI A "CHANGÉ LA FRANCE"

PARIS (Reuters) - Un jour de deuil national sera observé mercredi en l'honneur de Valéry Giscard d'Estaing, a annoncé jeudi Emmanuel Macron, qui s'est engagé à mettre "tout en oeuvre pour faire vivre cette flamme du progrès et de l'optimisme" portée par l'ancien président de la République, mort la veille à 94 ans.

Alors que les obsèques de Valéry Giscard d'Estaing se dérouleront dans l'intimité familiale, l'ancien président ayant refusé "par pudeur" un hommage national, "je décréterai un jour de deuil national le mercredi 9 décembre", a déclaré l'actuel locataire de l'Elysée dans une allocution télévisée à la Nation.

Les Français pourront écrire des mots d'hommage dans les mairies à travers le pays et, à Paris, au musée d'Orsay, ancienne gare transformée à l'initiative de Valéry Giscard d'Estaing.

L'ancien président de 1974 à 1981 est mort mercredi des suites du COVID-19.

Un hommage solennel sera aussi organisé au Parlement européen, à Strasbourg, le 2 février, date de sa naissance, a dit Emmanuel Macron, qui a salué la "passion européenne" de son prédécesseur.

Qualifiant Valéry Giscard d'Estaing de "figure centrale de notre République" doté d'une "intelligence visionnaire", Emmanuel Macron, né sous son mandat en 1977, a jugé que l'ancien président avait "changé la France" pour la génération à laquelle lui-même appartient.

"Si notre société s'est modernisée, ouverte, si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et à son audace que nous le devons", a dit le chef de l'Etat, qui affiche lui-même une volonté réformatrice et européenne.

"Valéry Giscard d'Estaing habite aujourd'hui nos vies sans doute encore plus que nous le pensons", a-t-il poursuivi. "Sans que nous en ayons toujours conscience, nous marchons dans ses pas."

"Son legs de modernité demeurera", a conclu Emmanuel Macron. "Soyez sûrs que je mettrai avec vous tout en oeuvre pour faire vivre cette flamme du progrès et de l'optimisme qui ne cessa de l'animer."

(Bertrand Boucey)