La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 302,72
    -111,15 (-0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Macron alerte contre le "désordre" des extrêmes et appelle à une majorité "claire"

SARAH MEYSSONNIER

A l'approche du premier tour des élections législatives du 12 juin, le président Emmanuel Macron met en garde contre "un désordre français" voulu selon lui par l'extrême gauche et l'extrême droite.

A quatre jours du premier tour des élections législatives en France, Emmanuel Macron a mis en garde jeudi 9 juin contre un vote pour les extrêmes, qui n'apporterait que "désordre", et invité les électeurs à lui donner "une majorité forte et claire". Sept semaines après la présidentielle, 48,7 millions de Français sont appelés aux urnes dimanche pour un scrutin dont le chef de l'Etat attend une majorité "d'action" à l'Assemblée nationale, où les extrêmes de gauche comme de droite espèrent redessiner à leur avantage le paysage politique.

En déplacement dans le Tarn sur le thème de la sécurité, Emmanuel Macron en a profité pour mobiliser son camp, alors que des sondages prédisent une majorité à la confédération "Ensemble!", mais pas forcément absolue. "La mise en oeuvre du projet que j'ai défendu durant la campagne présidentielle (...) nécessite une majorité forte et claire à l'Assemblée nationale. Majorité qui doit refléter parfois des différences, mais qui doit permettre (...) que ce projet soit mis en oeuvre", a souligné le président, s'engageant résolument dans la campagne électorale.

La carte de la dramatisation

Evoquant les ambitions de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes), coalition créée sous l'égide du chef de file de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, et du Rassemblement national, Emmanuel Macron a joué la carte de la dramatisation. "Je veux alerter les Françaises et les Français sur l'importance du choix qu'ils ont devant eux dès le 12 juin prochain. Si l'élection du président de la République est cruciale, l'élection des députés est décisive", a-t-il exposé. "Et des équilibres qui se dessineront à l'Assemblée nationale dépendent aussi le destin de la France et des vies quotidiennes de chacun", a-t-il poursuivi, s'inquiétant du risque d'abstention.

"Face à ce contexte hanté par l'incertitude, les extrêmes aujourd'hui proposent d'ajouter de la crise à la crise en revenant sur les grands choix historiques de notre Nation", a-t-il est[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles