Marchés français ouverture 54 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,62
    +143,97 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0406
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 995,74
    +96,97 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    29 039,88
    +183,83 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,85
    -3,26 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

Macron 2: un peuple nouveau, vraiment ?

EDITO - Que le président veuille s'amender, modifier sa gouvernance, être plus à l'écoute, qu'il veuille faire davantage de place à l'écologie, à la justice sociale, ce sont des intentions, des promesses, qui peuvent se réaliser.

Lors de son discours d'investiture, Emmanuel Macron a promis d'agir. Pour la paix, pour le plein-emploi, pour une France forte, pour l'écologie, pour l'Europe… Qui ne souscrirait à de telles ambitions? Mais surtout, il a promis que tout serait nouveau: un président nouveau, un mandat nouveau, une méthode nouvelle, et même un peuple nouveau, alors qu'au début de la campagne électorale son entourage ne cessait de répéter qu'il se représenterait pour achever ce qu'il avait commencé. Mais le chef de l'Etat était dans l'obligation d'ouvrir de nouvelles perspectives. De susciter un espoir. Le changement est donc à l'ordre du jour. Avec une majorité rebaptisée "Renaissance".

Que le président veuille s'amender, modifier sa gouvernance, être plus à l'écoute, qu'il veuille faire davantage de place à l'écologie, à la justice sociale, ce sont des intentions, des promesses, qui peuvent se réaliser.

Mais un peuple nouveau? Le peuple français est différent, sans doute, par rapport à 2017. Compte tenu des épreuves traversées, des évolutions impulsées dans la société, il a changé. Mais nouveau? Le président de la République ne pouvait pas ignorer la proximité de cette expression avec l'"homme nouveau". Un concept qui induit une transformation radicale de l'homme et de la société, dans le but d'atteindre un absolu. Il fut notamment utilisé par des utopies totalitaires.

"Forger l'homme nouveau"

Les communistes révolutionnaires, les fascistes, Adolf Hitler, Benito Mussolini. Et même Che Guevara qui promettait de "forger l'homme nouveau". On retrouve également l'expression chez les transhumanistes qui préconisent l'évolution de l'homme par la technologie et la science.

Et l'idée est très présente dans la Bible. Comme celle de renaissance! D'ailleurs, pour le chef de l'Etat, un peuple nouveau, c'est quoi? Un peuple prêt aux réformes? Conscient des dangers du monde?

Sans doute ne faut-il pas attacher trop d'importance à l'utilisation de cette expression. A court de propositions concrètes [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles