Macron à Paris : une cérémonie du 8 mai sous haute surveillance

POOL/AFP - JOHANNA GERON

Emmanuel Macron a présidé lundi matin la cérémonie commémorant la victoire alliée sur l'Allemagne nazie, le 8 mai 1945, sur les Champs-Elysées où un important périmètre de sécurité était déployé.

Une commémoration sous haute surveillance. Emmanuel Macron a présidé lundi matin la cérémonie commémorant la victoire alliée sur l'Allemagne nazie, le 8 mai 1945, sur les Champs-Elysées où un important périmètre de sécurité était déployé. Comme le veut la tradition, le chef de l'Etat a déposé une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle avant de remonter les Champs-Elysées en voiture entouré par les chevaux de la Garde républicaine.

Accompagné par la grande escorte de la Garde républicaine, à cheval et motorisée, le chef de l'Etat a remonté les Champs-Elysées, dans sa voiture, vitres fermées devant seulement quelques dizaines de curieux. Pour éviter les risques de casserolades, récurrents depuis l'adoption de la réforme des retraites, tout rassemblement a en effet été interdit aux abords de la célèbre avenue. Des filtrages stricts ont aussi été mis en place et le public tenu à bonne distance du défilé.

"On voulait voir le président, on est très déçus. On comprend pas bien pourquoi il y a tout ce bazar", déplore Adrien Prevostot, bloqué avec sa fille à 200 mètres des Champs-Elysées. "Les cérémonies militaires c'est fait pour que la population soit derrière le drapeau. C'est quand même dommage pour la France", abonde Stanislas, un habitant du quartier. Après avoir rejoint l'Arc de Triomphe, Emmanuel Macron s'est recueilli devant la tombe du Soldat inconnu, avant de raviver la flamme, comme le veut la tradition.

Des appels à manifester émis

Il est attendu à Lyon en début d'après-midi, un déplacement sous haute surveillance. Des appels à manifester ont été émis à proximité du Mémorial de la prison de Montluc, où Jean Moulin et d'autres figures de la Résistance furent détenus et où l'hommage aura lieu. La préfecture du Rhône a interdit tout rassemblement dans cette zone. La CGT avait déposé un recours en référé contre cette interdiction, rejeté par la justice.

Dans l'ancienne prison, Emmanuel Macron va rendre hommage à la "Résistance française et aux victimes de l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi