Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 879,76
    -44,18 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,64
    +0,48 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Les macareux du Maine, des oiseaux qui résistent au changement climatique

Les macareux du Maine, des oiseaux qui résistent au changement climatique

Sur des îles isolées de l'Atlantique Nord, un oiseau marin unique a résisté cette année au changement climatique.

Selon les scientifiques qui surveillent les oiseaux, les macareux moines au large de la côte du Maine, aux États-Unis, ont connu une deuxième année consécutive de natalité importante, après une année 2021 catastrophique.

Cette nouvelle va à l'encontre des tendances environnementales, les chercheurs ayant déclaré que le réchauffement des eaux au large de la Nouvelle-Angleterre mettait en péril les oiseaux en réduisant le type de poisson, dont ils ont besoin, pour nourrir leurs oisillons.

"Cependant, un poisson - le lançon - est resté abondant cette année, ce qui a permis aux macareux de prospérer", a déclaré Don Lyons, directeur des sciences de la conservation au National Audubon Society's Seabird Institute à Bremen, dans le Maine.

PUBLICITÉ

Selon lui, il s'agit d'un signe que l'impact du changement climatique sur les écosystèmes n'est pas toujours aussi net, qu'on le pense.

Les colonies de macareux du Maine ont fait un retour en force

Ces nouvelles encourageantes arrivent au moment où la société Audubon célèbre son 50e anniversaire de soins aux colonies de macareux du Maine, qu'elle a recrée, à partir de quelques douzaines de couples seulement.

"Il y a maintenant jusqu'à 3 000 oiseaux, et la population est stable", affirme Don Lyons.

"Cette année est un bon exemple de la complexité des choses. Nous ne pouvons pas tout résumer à une seule variable", assure-t-il. "Nous avons encore beaucoup à apprendre".

Les macareux - également appelés "clowns des mers" ou "perroquets de mer" - nichent dans des terriers et nourrissent leurs oisillons, appelés "pufflings", de petits poissons tels que le hareng.

Il y a deux ans, les colonies ont connu l'une de leurs pires années de reproduction depuis des décennies en raison d'un manque de poissons. Seul un quart des oiseaux a pu élever des poussins cet été-là.

Quel est l'impact du changement climatique sur les macareux ?

Robert F. Bukaty/AP
Un macareux moine atterrit en ramenant du poisson pour nourrir son petit sur Eastern Egg Rock, dans le Maine - Robert F. Bukaty/AP

Audubon et d'autres groupes de protection de la nature ont établi un lien entre la pénurie de poissons et le réchauffement de la température des océans. Le golfe du Maine, qui abrite des colonies de macareux sur ses îles, se réchauffe plus rapidement que la plupart des océans du monde, et certaines années récentes ont été particulièrement chaudes.

Le début de cet été semble avoir été "encore exceptionnellement chaud", a affirmé, David Reidmiller, directeur du centre climatique du Gulf of Maine Research Institute à Portland, dans le Maine.

Environ deux tiers des macareux ont donné naissance à des poussins l'année dernière, selon Don Lyons. Les oiseaux n'ont pas atteint ce chiffre cette année, mais ils ont eu une meilleure année que 2021, malgré un été chaud et pluvieux qui n'était pas idéal.

"La capacité des macareux à se reproduire malgré les changements environnementaux témoigne de la résilience des oiseaux de mer", avance Bill Sydeman, président et scientifique en chef de l'Institut Farallon, une organisation de préservation marine basée en Californie.

Cependant, les dangers à long terme posés par le changement climatique - tels que les vagues de chaleur fatales, la perte de nourriture, la perte d'îles en raison de l'élévation du niveau de la mer et l'incapacité à se reproduire - restent des menaces existentielles pour les macareux et de nombreux autres oiseaux de mer, a-t-il ajouté

"Le problème avec le changement climatique est que ces échecs de reproduction et ces années de faible productivité de la reproduction deviennent maintenant chroniques", souligne Bill Sydeman. "Il y aura moins de jeunes oiseaux dans la population qui pourront être recrutés dans la population reproductrice".

Où d'autres macareux vivent-ils et se reproduisent-ils ?

Les macareux du Maine sont les seuls macareux moines reproducteurs des États-Unis. Dans le monde entier, l'espèce vit dans l'Atlantique Nord, du Maine et du Canada jusqu'en Europe.

D'autres pays abritant d'importantes populations de macareux, comme l'Islande, ont vu le nombre de ces oiseaux diminuer au cours des dernières décennies.

Dans le Maine, la population de macareux ne comptait plus qu'environ 70 couples sur le petit rocher Matinicus. Les chasseurs qui poursuivaient les oiseaux pour leur viande et leurs plumes les avaient presque exterminés au début des années 1900. Stephen Kress, ornithologue à Audubon, a cherché à développer les colonies de macareux à partir des années 1970 en déplaçant des poussins du Canada vers Eastern Egg Rock, une autre île minuscule.

Aujourd'hui, les macareux vivent sur Matinicus ainsi que sur Eastern Egg Rock, Seal Island et Petit Manan Island. Lors d'une récente excursion à Eastern Egg Rock, situé au large de St. George, des dizaines de macareux ont ravi les visiteurs, sur les bateaux d'excursion, en s'envolant et en plongeant dans l'eau à la poursuite de poissons.

"Les oiseaux adultes des colonies semblent assez robustes, et il est probable que la population soit stable et qu'elle puisse encore croître", explique Don Lyons.

Les effets du changement climatique sur les oiseaux de mer ont fait l'objet de recherches scientifiques ces dernières années. L'intérêt pour ce sujet s'est accéléré en raison de la disparition de certains membres de la famille des pingouins, tels que les guillemots de Troïl et les pingouins de Cassin, au large de la côte ouest.

Selon P. Dee Boersma, professeur de biologie à l'université de Washington et directeur du Center for Ecosystem Sentinels de l'université, les défis auxquels sont confrontés les oiseaux de mer rendent les saisons de reproduction particulièrement importantes.

"Cela signifie que nous devrions être plus prudents et nous préoccuper des échecs de reproduction et d'autres choses de ce genre pour nous assurer que, dans les bonnes années, tous ceux qui le souhaitent ont une chance de se reproduire et de réussir", a déclaré Dee Boersma.

Regardez la vidéo ci-dessus pour en savoir plus sur l'évolution des colonies de macareux moines au large de la côte du Maine.