Marchés français ouverture 3 h 12 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 107,98
    +89,65 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1929
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 711,53
    +152,94 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    31 821,13
    -1 044,46 (-3,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    942,89
    -26,98 (-2,78 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

La maîtrise du quantique, le Graal géopolitique mondial

·1 min de lecture

Maîtriser l'infiniment petit, c'est disposer d'un avantage décisif dans les supercalculateurs, donc les communications, la défense, la santé… Toutes les grandes puissances le savent. La bataille a déjà commencé.

La conquête de l'espace a marqué la guerre froide. Un demi-siècle plus tard, L l'infiniment petit est le nouveau terrain d'affrontement des nations. Le Graal que se disputent les grandes puissances, c'est l'obtention d'un ordinateur quantique, qui pulvérisera les performances des meilleurs supercalculateurs. Comme dans la guerre des étoiles, chaque Etat donne en spectacle son niveau de maîtrise technologique. Mais les enjeux vont bien au-delà des questions de prestige. « Si un pays est exclu de cette technologie, sa compétitivité sera fortement pénalisée », analyse Cyril Allouche, responsable de la R&D technologies quantiques du groupe Atos. A l'inverse, celui qui emportera la mise dotera ses grandes industries d'un redoutable avantage concurrentiel.

« Si cet ordinateur quantique permet à Tesla de commercialiser avec deux ans d'avance la batterie électrique du futur, c'est fichu pour les constructeurs européens », décrypte Florian Carrière, expert au cabinet de conseil Wavestone.

Victoires chinoises

Il y va aussi de la sécurité des Etats. Un ordinateur quantique pourra déchiffrer les communications touchant à la défense, la santé ou les brevets. Et de nouveaux risques de dépendance émergeront, notamment pour les composants entrant dans la fabrication des calculateurs quantiques, comme les lasers ou les cryostats, servant à refroidir l'ordinateur. Autant de raisons expliquant l'âpreté de cette nouvelle bataille géopolitique. Sans surprise, les deux premières économies mondiales mènent la charge. La Chine, qui propose des chaires grassement rémunérées aux pontes universitaires du monde entier, s'affiche comme la plus agressive. Elle a déjà emporté plusieurs victoires éclatantes. L'exploit, d'abord, d'établir en 2017 la première communication inviolable, utilisant les principes de la physique quantique.

« Une performance reposant sur des travaux entièrement pompés à l'Académie de Vienne », soupire un spécialiste. Puis, en décembre 2020, elle a damé le pion aux Etats-Un[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles