La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    5 986,88
    +192,73 (+3,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 454,00
    +111,83 (+3,35 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9886
    +0,0059 (+0,60 %)
     
  • Gold future

    1 712,10
    +10,10 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    20 190,03
    +598,96 (+3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,47
    +18,11 (+4,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,08
    +0,45 (+0,54 %)
     
  • DAX

    12 571,36
    +361,88 (+2,96 %)
     
  • FTSE 100

    7 038,81
    +130,05 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1331
    +0,0011 (+0,10 %)
     

M6 (Métropole Télévision) “pourrait réussir à se marier à TF1” : le conseil Bourse

Wikimedia

M6 (Métropole Télévision) a connu une longue descente aux enfers en Bourse depuis le pic d’avril dernier, plombé par la dégradation de la conjoncture (qui pèse sur les perspectives de la publicité) et un scepticisme entourant les chances de fusion avec son grand concurrent TF1, un projet soutenu par les deux chaînes. Pour autant, le cours de Bourse semble se réveiller depuis la semaine dernière. Il faut dire que l’action est devenue bon marché, selon différentes jauges.

Métropole Télévision “a atteint un plus bas historique en termes de valorisation à seulement 3 fois le résultat d’exploitation attendu pour 2023, avec un rendement du free cash flow (flux de trésorerie d’exploitation après investissements) de 18%”, relève Saad Benlamine, analyste chez la société de gestion Kirao AM, interrogé par Capital. Les perspectives de ralentissement dans la publicité “ne sont pas réjouissantes mais loin d’être inquiétantes, alors que nous parlons d’une décroissance de l’ordre de 5% au deuxième semestre”, indique l’expert.

Et le groupe “bénéficie de flexibilité sur ses coûts, ce qui devrait limiter l’impact sur les résultats”, juge Saad Benlamine, qui s’attend à un résultat opérationnel (Ebit) de 330 millions d’euros en 2022, contre 347 millions en 2021. Et en 2023, le chiffre d’affaires “pourrait être stable ou légèrement baisser, tout comme le résultat, ce qui est déjà intégré (dans le cours de Bourse, NDLR) dans notre valorisation de Métropole Télévision, à 3 fois le résultat opérationnel”. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le CAC 40 dans l'attente des chiffres de l'inflation aux États-Unis, la chute des prix du gaz en soutien
Boiron est attendu au tournant sur les fusions acquisitions : le conseil Bourse
Plusieurs centaines de livreurs manifestent à Paris contre Uber Eats
Mere : le premier supermarché du "Lidl russe" ferme déjà ses portes en Belgique
EDF : Électricité de Strasbourg perd une fortune à cause d'une erreur