Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 846,40
    +39,63 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    16 814,78
    +19,91 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 399,55
    +1 270,64 (+2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 514,73
    +26,19 (+1,76 %)
     
  • S&P 500

    5 316,16
    +8,03 (+0,15 %)
     

Voici un métier en plein essor à la recherche de milliers de candidats

GETTY IMAGEs

Le plastique est omniprésent dans notre quotidien. Derrière la fabrication des millions d'objets en plastique de la vie de tous les jours se cachent des techniciens plasturgistes-régleurs, des professionnels hautement qualifiés chargés de manœuvrer les machines nécessaires à la production de ces biens. Emmanuelle Perdrix, présidente de Polyvia, l'union des transformateurs de polymères, pointe une véritable pénurie de ces professionnels dans le secteur, rapportait Le Parisien, le 24 octobre 2023 dernier.

Malgré les défis liés à la flambée des prix du pétrole et les incertitudes géopolitiques, l'industrie de la plasturgie reste florissante en France. Elle compte environ 3 500 entreprises, principalement des TPE-PME, souvent de nature familiale. Cette filière emploie 125 000 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 40 milliards d'euros en 2022. Les besoins en main-d'œuvre sont en constante augmentation, avec environ 17 000 emplois à pourvoir chaque année, dont 65 % sont des postes d'opérateurs et de techniciens.

Rejoindre l'industrie de la plasturgie garantit une carrière solide, avec des recrutements principalement en CDI et des rémunérations attractives. Les salaires varient en fonction des niveaux de diplômes et de l'expérience. Un jeune titulaire d'un CAP peut commencer sa carrière à un peu moins de 2 000 € brut par mois, tandis qu'un titulaire d'un BTS peut commencer à 2 300 euros brut mensuels, avec un potentiel de progression rapide jusqu'à atteindre 35 000 à 36 000 € (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaire : combien gagne un conducteur de train ?
Salaire, conditions de travail… votre (futur) métier est-il vraiment attractif ?
Un auto-entrepreneur doit-il payer la CFE ?
Lutte contre les discriminations au travail : les points clés de la loi votée à l’Assemblée nationale
Télétravail : les abus des employeurs restent beaucoup trop nombreux, alerte la CGT