La bourse est fermée

Les méthodes musclées de l'OM pour récupérer le stade Vélodrome

Le club phocéen serait sur le point de récupérer la gestion du stade Vélodrome, jusqu’alors exploité par le consortium Arema. L’épilogue, si cette information est confirmée, d’une bataille musclée entre l’OM et la maison Bouygues. Récit.

La scène se passe dans un petit restaurant sans prétention de Marseille. Bruno Botella, directeur régional de Bouygues Construction pour le Sud-Est, y a été convié quelques jours plus tôt par un coup de téléphone d’Olivier Grimaldi, l’avocat de l’Olympique de Marseille. «Une affaire urgente», a-t-il compris. Mais quand Bruno Botella pénètre dans les lieux, ce n’est pas un repas d’affaires qui l’attend. Le restaurant est vide. Et le langage qu’on y tient, musclé. On lui parle de sa famille, de la gestion du Vélodrome, dont il a la charge. Sans prolonger davantage ce curieux échange, le Bouygues boy s’en va sans prononcer un mot.

Si le club a changé de patron depuis cette drôle de rencontre qui remonte à quelques années, l’ambiance autour du club reste toujours tendue, et les échanges inamicaux dès que l’on parle business. «Il ne m’aime pas», se dédouane l’avocat au sujet de l’homme de Bouygues, sans confirmer la scène, décrite de source sûre. Et d’ajouter avec une étonnante franchise : «A Marseille, on n’obtient rien naturellement, encore moins quand on est à l’OM.» La saison dernière, le club a plutôt brillé sur le terrain, quatrième du Championnat et finaliste de la Ligue Europa. Mais côté finance, ce fut la catastrophe. Le club a affiché un trou de 42 millions d’euros. Une situation que son nouveau propriétaire depuis 2016, le magnat américain de l’immobilier Frank McCourt, et le président du club, Jacques-Henri Eyraud, ne peuvent accepter. Structurellement, les recettes (billetterie, droits télé, sponsoring) ne suffisent pas à équilibrer le budget d’un club aux ambitions européennes.

>>>A lire aussi : Marseille: Eyraud, encore un homme de médias pour diriger l'OM

Comment gagner plus, alors ? Les dirigeants du club ont (...) Cliquez ici pour voir la suite