Marchés français ouverture 1 h 32 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,1401
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    24 084,79
    -133,24 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    37 058,36
    -788,11 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 012,50
    -13,23 (-1,29 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

La méthode de Toyota pour détrôner GM aux USA après 90 ans de règne

·2 min de lecture

Toyota a mieux géré la pénurie de composants électroniques que General Motors. Capable d’honorer ses commandes, le Japonais est ainsi parvenu à détrôner l’Américain pour la première sur son marché national. Historique.

C’est un des nombreux enseignements à tirer de l’année 2021 : les constructeurs qui résistent le mieux à la crise sont ceux qui s’assurent l’approvisionnement le plus constant en composants électroniques. Lorsque les usines de General Motors, de Ford et de Chrysler (Stellantis) tournaient au ralenti et que les véhicules inachevés encombraient les parcs de stationnement, dans l’attente d’un calculateur électronique qui n’arrivait pas, les chaînes d’assemblage de Toyota conservaient une cadence à peine diminuée.

Dès le début de la pénurie de semiconducteurs et de composants électroniques, en effet, Toyota consultait ses fournisseurs — des compatriotes, pour la plupart. Ces rapports étroitement entretenus contrastent avec la désinvolture avec laquelle d’autres constructeurs traitent les producteurs de composants électroniques. Lesquels préfèrent faire des affaires avec l’industrie de la téléphonie et de l’informatique, qui leur achète des composants plus sophistiqués et à plus forte marge.

Déjà premier constructeur mondial, Toyota passe devant GM pour la première fois aux USA

Les efforts de rationalisation de ses approvisionnements, doublés d’une politique d’accumulation de stocks tampons (en contravention avec ses principes de production à flux tendu) ont permis à — de résister plus longtemps aux effets de la pénurie que ses rivaux. Néanmoins, le Japonais n’a pu éviter quelques interruptions de sa production un peu partout dans le monde. En septembre, la dégradation de la situation sanitaire en Asie contraignait ainsi Toyota à réduire sa production mondiale de près de 40 %.

Lire aussi

Il n’en reste pas moins vrai que General Motors a davantage souffert des pénuries que Toyota, de sorte qu’il a manqué plusieurs dizaines de milliers de ventes. A la fin, Toyota Motor Corporation (avec ses marques Toyota et Lexus) aura livré 114.034 véhicules de plus que General Motors (Chevrolet, Buick, Cadillac, GMC). Quand Toyota enregistrait une hausse appréciable de 10 % de ses v[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Toyota vise des ventes record en France cette année, malgré la concurrence de HyundaiAu temps du lithium roi, Toyota croit encore en la batterie NiMHToyota vise 100% de ventes sans émissions en Europe d'ici 2035L’usine française de Toyota va démarrer la production d’une mini-MazdaPourquoi deux SUV compacts ne suffisent plus à Toyota, en Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles