Marchés français ouverture 5 h 15 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 104,49
    -178,54 (-0,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0366
    -0,0039 (-0,37 %)
     
  • HANG SENG

    17 078,15
    -495,43 (-2,82 %)
     
  • BTC-EUR

    15 583,46
    -459,82 (-2,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,57
    -4,09 (-1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Les Métallos dénoncent l'attaque du gouvernement ontarien contre les travailleurs de l'éducation

TORONTO, November 03, 2022--(BUSINESS WIRE)--L'attaque du gouvernement conservateur de l'Ontario contre les travailleurs de l'éducation pour éviter une grève est un abus de pouvoir répréhensible, dénonce le Syndicat des Métallos.

« S'attaquer aux droits fondamentaux des travailleurs démasque le vrai visage de ce gouvernement. Pendant l'élection, Doug Ford a voulu épater la galerie en disant qu'il s'entendait avec les syndicats et les travailleurs. Mais maintenant, son gouvernement outrepasse la volonté des travailleurs au lieu de s'asseoir à la table de négociation », a déclaré Myles Sullivan, directeur du District 6 des Métallos (Ontario et Canada Atlantique).

« Le Syndicat des Métallos est solidaire des 55 000 travailleuses et travailleurs de l'éducation du SCFP de l'Ontario qui cherchent à obtenir une indemnisation équitable correspondant au travail important qu'ils accomplissent en s'occupant des enfants et en assurant la propreté, la sécurité et le bon fonctionnement des écoles publiques. Les Métallos assisteront aux rassemblements et se joindront aux lignes de piquetage en guise de soutien, pour protester contre le mépris de ce gouvernement à l'égard des travailleuses et travailleurs et de leurs syndicats », a ajouté Myles Sullivan.

Pendant une décennie, aussi bien avec les libéraux qu'avec les progressistes-conservateurs, les travailleurs de l'éducation ont vu les droits que leur confère la Charte bafoués et leurs salaires ont diminué en termes réels de 10,7 % depuis 2012.

« Les membres de syndicats ont le pouvoir et la force de s'opposer à des tyrans comme Doug Ford et Stephen Lecce », a poursuivi Myles Sullivan.

« Les Métallos seront là aussi longtemps qu'il le faudra pour soutenir les travailleurs de l'éducation, défendre le processus de négociation collective et lutter contre les terribles attaques de ce gouvernement visant les travailleuses et travailleurs ».

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 membres dans presque tous les secteurs économiques au pays et il est le plus important syndicat du secteur privé en Amérique du Nord qui compte 850 000 membres au Canada, aux États-Unis et aux Caraïbes.

Chaque année, des milliers de travailleuses et travailleurs choisissent d'adhérer au Syndicat des Métallos en raison de sa solide expérience à créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux, et à négocier de meilleures conditions de travail et une rémunération plus équitable, notamment de bons salaires, de bons avantages sociaux et de bonnes pensions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221102005766/fr/

Contacts

Pour de plus amples informations :
Myles Sullivan, directeur du District 6 du Syndicat des Métallos, 416 243-8792
Lorei Leigh De Los Reyes, service des communications des Métallos, ldelosreyes@usw.ca, 416 544-6009