Marchés français ouverture 17 min
  • Dow Jones

    31 402,01
    -559,85 (-1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 119,43
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    -0,0049 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    29 088,20
    -985,97 (-3,28 %)
     
  • BTC-EUR

    36 980,68
    -4 862,28 (-11,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    893,50
    -39,64 (-4,25 %)
     
  • S&P 500

    3 829,34
    -96,09 (-2,45 %)
     

Les Métallos chez Fenner Dunlop mis en lock-out après avoir refusé des concessions

·3 min de lecture

Les travailleurs du fournisseur de l'industrie minière, Fenner Dunlop, ont été mis en lock-out après avoir refusé une dernière offre de contrat, qui contenait des modifications radicales apportées aux dispositions relatives aux congés de maladie.

Fenner Dunlop a rompu les négociations de manière unilatérale visant à demander un vote sur son offre finale, sous la surveillance du ministère du Travail. Celui-ci a ensuite été refusé à 79 %. Les 60 travailleurs, représentés par la section locale 7949 du Syndicat des Métallos, fabriquent des courroies transporteuses pour les exploitations minières.

Des négociations sont en cours depuis la fin de l'année dernière afin d'élaborer une nouvelle convention collective. En janvier, les membres des Métallos ont voté à 95 % en faveur de se doter d'un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun, lors d'une forte manifestation de soutien à leur comité de négociation.

« Au début des négociations, l'entreprise s'est présentée avec sept pages de concessions qui allaient toucher presque tous les aspects de la vie professionnelle, y compris des répercussions sur les familles des travailleurs », a déclaré Dale Hogg, délégué syndical et négociateur en chef. Certains des principaux problèmes restent liés aux congés de maladie payés (plan d'invalidité à court terme) et aux primes qui offrent une compensation supplémentaire pour les quarts de travail irréguliers.

« Alors que les gouvernements sont incités à légiférer sur les congés de maladie payés, il est inacceptable que cette entreprise tente de réduire le temps de récupération nécessaire aux travailleurs en cas de maladie », a déclaré Marty Warren, directeur du District 6 des Métallos (Ontario et provinces de l'Atlantique). « C'est particulièrement choquant dans le contexte d'une pandémie mondiale ».

Vendredi après-midi, les travailleurs sur le lieu de travail ont été escortés hors de l’usine, et d’autres ont été informés de ne pas se présenter au travail. Des piquets de lock-out ont été installés depuis à l'extérieur du site, situé 700 Ecclestone Drive à Bracebridge.

La présidente de la section locale 7949 des Métallos, Melissa Puccini Lott, a déclaré que les lockoutés ont reçu un solide soutien de la communauté, ce qui a été apprécié par les travailleurs.

« C'est une situation à laquelle beaucoup de gens peuvent se sentir identifiés », a fait valoir Melissa Puccini Lott. « Nos membres travaillent fort, souvent à des horaires bizarres, et attendent un contrat équitable leur donnant la possibilité de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Fenner Dunlop a sapé le moral de ses travailleurs pendant des années et il ne s'agit que du problème le plus récent. L'entreprise doit mettre fin à ce lock-out et retourner à la table des négociations ».

Aucune négociation n'est prévue à ce jour.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210215005424/fr/

Contacts

Shannon Devine, Communications, Syndicat des Métallos, sdevine@usw.ca, 416 894-7118

Dale Hogg, délégué syndical, dhogg@usw.ca, 705 445-5025