Marchés français ouverture 7 h 34 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 539,53
    +369,23 (+1,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1145
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    33 419,08
    -22,41 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    813,93
    -5,57 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Les ménages français mettent tous leurs espoirs dans la croissance, malgré l'inflation

·2 min de lecture

SONDAGE - Avec un moral à peine écorné par le variant Omicron, les Français entendent bien profiter pleinement de la reprise économique. Mais l’inflation pourrait venir jouer les trouble-fête et gripper la consommation.

Omicron ne fait pas peur aux Français. D’après le baromètre Aviva-Odoxa pour Challenges et BFM Business, ils tiennent le coup après deux ans de crise sanitaire. "Avec 35% de confiants en l’avenir économique, leur moral demeure élevé par rapport à la norme", analyse Gaël Sliman, cofondateur et président d’Odoxa. Un niveau en tout cas bien meilleur qu’en janvier 2021, 2020 et même 2019. Du côté de l’Insee, les chiffres de décembre sur le moral des ménages et le commentaire de l’Institut sont du même acabit: "Les Français montrent un peu moins d’inquiétudes concernant le niveau de vie et l’inflation pour les douze prochains mois."

Frénésie d’achats

Preuve que l’heure n’est pas à la franche morosité, nos compatriotes portent un regard positif sur l’évolution de leur situation financière personnelle, "ce qui témoigne de l’efficacité du “quoi qu’il en coûte” d’Emmanuel Macron, qui a déployé une myriade d’aides pour soutenir les entreprises et les ménages", explique Guillaume Moukala Same, économiste à Asterès. Conséquence directe, selon l’Insee: la consommation des ménages – qui a relativement bien tenu depuis le début de la crise sanitaire par rapport aux autres pays européens – progresse de 0,8% en novembre, dernier mois passé en revue. Signe que la reprise est bien là. Elle serait en hausse de 4,5% en 2021, après une chute de 7,2% en 2020. "Les Français sont moins enclins à constituer de l’épargne de précaution, note Guillaume Moukala Same. Du coup, ils sont prêts à réaliser des achats importants." Meubles, ordinateurs, téléphones, voitures… Les achats de biens d’équipement ont augmenté de quelque 3% en fin d’année.

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Mais plusieurs nuages pointent à l’horizon. Tout d’abord, , qui perturbe l’économie mondiale et renchérit les coûts, à la fois pour les entreprises et les consommateurs. Tout un symbole, la firme suédoise d’ameublement Ikea a récemment annoncé une hausse de ses prix pour absorber "des coûts de production plus élevés".[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles