Marchés français ouverture 8 h 44 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0262
    -0,0064 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 627,33
    -440,18 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

Pour Mélenchon, la visite de Pelosi a Taïwan est une "provocation"

Michel Euler/AP/SIPA

Le chef de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qualifie de "provocation" sur son blog le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis Pelosi à Taïwan, affirmant qu'il "n'y a qu'une seule Chine", en pleine tension entre Taïpeï et Pékin.

Le chef de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qualifie de "provocation" sur son blog le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis Pelosi à Taïwan, affirmant qu'il "n'y a qu'une seule Chine", en pleine tension entre Taïpeï et Pékin.

L'initiative de Nancy Pelosi, prise dans le cadre d'une tournée asiatique, est considérée par la Chine comme une provocation, un soutien aux partisans de l'indépendance de Taïwan et un reniement de la promesse des Etats-Unis de ne pas avoir de relations officielles avec l'île.

Parlant de "provocation des USA à Taïwan", Jean-Luc Mélenchon estime dans son billet de blog hebdomadaire qu'il "n'y a qu'une seule Chine" en référence au territoire continental et que "Taïwan est une composante à part entière de la Chine", reprenant un vocable défendu par le régime de Pékin mais refusé par les autorités de Taipei.

Issue d'un parti indépendantiste, l'actuelle présidente Tsai Ing-wen refuse, contrairement au gouvernement précédent, de reconnaître que l'île et le continent font partie "d'une même Chine".

"Les Chinois règleront le problème entre eux. Il n'y a pas d'autre issue raisonnable possible", a balayé M. Mélenchon, qui accuse les Etats-Unis de vouloir "ouvrir un nouveau front".

Une position tenue depuis longtemps par l'Insoumis, qui disait l'année dernière refuser "la guerre froide avec la Chine", au sujet d'une proposition de résolution en faveur de l'association de Taïwan aux travaux des organisations internationales, à l'Assemblée nationale.

La Chine a lancé jeudi les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire autour de Taïwan, une réponse musclée à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l'île. L'armée chinoise a lancé une série de missiles qui ont survolé Taïwan avant de tomber pour la première fois dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon.

Vingt-deux avions de combat chinois sont brièvement entrés jeudi dans la zone de défense aérienne taïwanaise, a annoncé le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles