La bourse ferme dans 7 h 51 min
  • CAC 40

    6 519,37
    +47,02 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 755,08
    +29,69 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0205
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 793,50
    +2,30 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    23 303,88
    +577,18 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    552,32
    +17,09 (+3,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,89
    +0,88 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 693,68
    +119,75 (+0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 472,12
    +32,38 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 042,28
    -159,66 (-0,79 %)
     
  • GBP/USD

    1,2108
    +0,0038 (+0,31 %)
     

Mélenchon, le retour de flamme trotskiste !

ERIC GAILLARD

Lambert et sa troupe n’ont jamais dissimulé leur priorité: détruire la social-démocratie, cet ennemi juré; Mélenchon poursuit cette tradition de maudire ces "sociaux-traîtres" et il est en passe, peut-être, de réussir la mission "sacrée": ratiboiser à jamais le PS.

Quelques instants après qu’Élisabeth Borne ait évoqué devant l’ensemble des députés réunis pour écouter son discours de politique générale le destin tragique de son père "rescapé" d’Auschwitz, lequel choisira le suicide quelques années plus tard à l’instar de l’écrivain italien Primo Lévi, la députée du Val de Marne Mathilde Panot, présidente du groupe La France Insoumise au Palais Bourbon, répliquant à la première ministre, l’assimila à son tour à une "rescapée". Une "rescapée" des récentes élections législatives, une "rescapée" du suffrage universel pour être tout à fait précis. Ils furent nombreux, par exemple l’essayiste Raphaël Enthoven, à estimer que le choix délibéré de ce mot, "rescapée", alors que la députée Panot ne pouvait pas ne pas l’avoir entendu dans la déclaration de Madame Borne, ce choix donc était une marque indubitable d’antisémitisme- refoulé ou pas, qu’importe.

Accusation erronée

Cette accusation (gravissime) nous semble erronée, non pas excessive mais fausse. Mathilde Panot n’est pas "antisémite". Rien en effet dans son parcours personnel et politique n’en donne le moindre signe, une quelconque trace. Mais cette qualification trop rapide d’antisémitisme n’exonère en rien la cheffe des députés LFI. Car, connaissant la vie familiale et personnelle d’Elisabeth Borne, elle aurait du biffer d’elle même ce mot dans le discours que ses collaborateurs lui avaient préparé. Elle n’y a pas songé, pas un instant, et pour cause: "bonne élève" de Jean-Luc Mélenchon, porte-voix officielle de ses "camarades" Insoumis, elle exprime à très haute voix et sans la moindre tentative de dissimulation une conception violente, méchante, radicale, de la politique et du combat politique. Aucune place pour les états d’âme. La politesse et les égards envers l’adversaire, quels que soient son passé et ses blessures, n’ont pas lieu d’être. Comme un luxe bourgeois et, par conséquent, inutile. Il faut cogner. Cogner sans relâche. Cogner comme un sourd. Cogner jusqu’à ce que m[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles