Marchés français ouverture 8 h 51 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0469
    -0,0086 (-0,82 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 829,11
    -1 552,05 (-5,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Mélenchon mobilise pour un "troisième tour" contre Macron, appels à l'union de la gauche

·2 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième lors du 1er tour des présidentielle avec 22% des voix, a appelé ses partisans à ne pas se résigner et à engager la bataille des législatives des 12 et 19 juin pour favoriser l'avènement d'un "Tiers-Etat qui peut tout changer".

Le chef de file de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, a estimé dimanche soir que la défaite de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française face à Emmanuel Macron était "une très bonne nouvelle" pour l'unité du pays. Troisième du premier tour avec près de 22% des voix, il a appelé ses partisans à ne pas se résigner et à engager la bataille des législatives des 12 et 19 juin pour favoriser l'avènement d'un . "Mme Le Pen est battue, la France a refusé clairement de lui confier son avenir, et c'est une très bonne nouvelle pour l'unité de notre peuple", a-t-il déclaré lors d'une brève allocution.

"La contrainte d'un choix biaisé"

Quant à Emmanuel Macron, a-t-il poursuivi, "sa monarchie présidentielle survit par défaut et sous ". "Elle surnage dans un océan d'abstention, de bulletins blancs et nuls", a-t-il dit. Jean-Luc Mélenchon a déclaré que ses pensées se tournaient désormais "vers les futures victimes de cette situation", évoquant notamment les "personnes usées qui partiront à la retraite trois ans plus tard". "A toutes et à tous, je dis 'ne vous résignez pas', au contraire 'entrez dans l'action, franchement, massivement'", a-t-il lancé. "La démocratie peut nous donner de nouveau le moyen de changer de cap", a-t-il martelé, appelant à la mobilisation pour les élections législatives, le "troisième tour".

Roussel appel à un accord global

Mardi dernier, Jean-Luc Mélenchon a exhorté les électeurs de gauche à l'"élire Premier ministre", appelant implicitement de ses voeux une cohabitation. "Vous pouvez battre M. Macron et choisir un autre changement", a-t-il insisté dimanche soir. "Les 12 et 19 juin, un autre monde est encore possible si vous élisez une majorité de députés de la nouvelle Union populaire qui doit s'élargir". "Le bloc populaire est dans ce pays (...) dorénavant le Tiers-Etat qui peut tout changer", a affirmé le député LFI des Bouches-du-Rhône. A sa suite, plusieurs figures de gauche, qui a payé ses divisions au premier [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles