La bourse ferme dans 1 h 27 min
  • CAC 40

    6 710,24
    +73,24 (+1,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 200,75
    +50,56 (+1,22 %)
     
  • Dow Jones

    34 736,22
    +477,90 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1747
    +0,0051 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 752,40
    -26,40 (-1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    37 475,15
    +1 033,29 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 105,53
    -3,39 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,79
    +0,56 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 671,71
    +164,97 (+1,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 091,66
    +8,29 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    15 041,96
    +145,12 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 448,39
    +52,75 (+1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3739
    +0,0119 (+0,88 %)
     

Mégane électrique : Renault donne une grande sœur à la ZOE

·2 min de lecture

Plutôt que de bouleverser l’image et la clientèle de sa Golf, Volkswagen a préféré lancer son électrique sous un autre nom. Renault n’a pas tant d’égards pour sa Mégane, réincarnée en une berline exclusivement électrique. Car non, il n’y aura pas de Diesel.

Non, la Mégane ne se métamorphose pas en un SUV. Contrairement aux rumeurs, Renault a résisté à la tentation de sacrifier à la mode des véhicules de loisirs hauts du chapeau en donnant à sa nouvelle Mégane une hauteur proche de l’actuelle. Choix courageux mais décision de raison. Car une carrosserie basse et profilée sert directement la cause de l’économie d’énergie et de l’autonomie. Pour une voiture électrique, cela compte.

Car oui, la toute nouvelle Renault Mégane carbure aux électrons. L’information vous aura peut-être échappé, étant donné que le constructeur français a choisi de conserver une appellation connue depuis 1995, histoire de capitaliser sur une notoriété qui coûte cher à ériger.

Pour faciliter la transition, la nouvelle Mégane électrique cohabitera un temps avec les modèles thermiques actuels

L’approche stylistique doit beaucoup au Scénic, présenté en 2016. Ce monospace avait osé imposer les roues de très grande taille (20 pouces obligatoires), afin de dynamiser sa silhouette et tenter de se démarquer de genre baskets et survêtement des SUV et crossover à la mode. La toute nouvelle Renault Mégane E-Tech fait le même pari : quel que soit le niveau d’équipement, cette berline 100 % électrique sera livrée avec de grandes roues de 20 pouces, dont le diamètre est compensé par la faiblesse de la largeur.

La plateforme inédite sur laquelle repose la Renault Mégane E-Tech 100 % électrique (dite CMF-EV) est strictement incompatible avec les motorisations thermiques et les transmissions traditionnelles. Autrement dit, le client qui souhaite continuer à rouler en Mégane essence ou Diesel devra se tourner vers la génération actuelle du modèle, qui devrait poursuivre sa carrière pour quelques temps encore.

En passant à l’électrique, la Mégane perd 15 cm en longueur, tout en offrant davantage d’espace à bord

La compacité du moteur électrique logé entre les roues avant (et pas à l’arrière, comme sur une Volkswagen ID.3) permet de dégager davantage d’espace pour[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles