Publicité
La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    7 516,13
    +12,86 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 860,75
    +21,61 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 335,10
    -14,00 (-0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 492,16
    -430,08 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,04
    -20,12 (-1,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,33
    -0,12 (-0,15 %)
     
  • DAX

    18 041,31
    +39,29 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    8 142,90
    -3,96 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2667
    -0,0019 (-0,15 %)
     

Méfiez-vous de «l’arnaque à la tondeuse»

Pixabay

Les personnes âgées sont les cibles privilégiées des escrocs. Et pour piéger leurs victimes, les malfaiteurs ne manquent pas d’imagination. En Dordogne, Monique, une retraitée de 74 ans vient de faire les frais d’une «arnaque à la tondeuse», un piège qui semble se répandre. Cette habitante de Trélissac raconte sa mésaventure à nos confrères de France Bleu Périgord, lundi 3 juin. Un dimanche matin, des individus sonnent à sa porte pour proposer leurs services afin d’entretenir son jardin. «Ils étaient trois hommes face à elle, elle n'a pas osé refuser», explique Leïla, l’aide à domicile de la vieille dame.

Puis, «quelque temps après, ils sont revenus lui demander 300 euros, puis encore 300 euros supplémentaires. Et la fois d'après, ils ont dit que sa tondeuse était cassée. Ils lui ont demandé 1 215 euros pour la réparation», poursuit-elle. Monique, ne se doutant pas de la supercherie, leur a alors signé des chèques. «Ils m'ont dit de laisser la case du destinataire vide, qu'ils allaient la remplir eux-mêmes», confie la septuagénaire qui vit seule.

Les trois arnaqueurs prennent ensuite la poudre d’escampette à l’arrivée de l’aide à domicile. Cette dernière en découvrant l’escroquerie décide de faire immédiatement opposition sur les chèques. Mais si la retraitée peut espérer conserver son argent, en revanche, elle reste traumatisée par cette mauvaise expérience, au point de ne plus vouloir s’alimenter ! «Ils se sont assis, ils ont bu l'apéro pendant une heure et demie !», se souvient-elle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Du nouveau pour les divorcés, l’arnaque aux plaques d’immatriculation… L'actu éco en 120 secondes
Assurance chômage : le Conseil d’Etat pourrait-il vraiment annuler la nouvelle réforme ?
Interview d’Emmanuel Macron : mais que fait l’Arcom pour réguler les temps de parole ?
Carte de fidélité : attention aux arnaques
Pass Rail : J-1 avant de pouvoir acheter cet abonnement à petit prix pour les jeunes !