Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 112,24
    +157,76 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    17 988,84
    -520,50 (-2,81 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0934
    +0,0031 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 527,43
    -279,18 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 332,51
    -9,82 (-0,73 %)
     
  • S&P 500

    5 586,37
    -80,83 (-1,43 %)
     

Médicaments contre la gastro : quelles sont les alternatives naturelles au Smecta ?

iStock / Halfpoint

Médicament très prescrit chez les adultes et les enfants en France, le Smecta - qui traite les troubles digestifs liés à la gastro-entérite - est désormais déconseillé par la revue Prescrire. Mais pourquoi ? "Les argiles médicamenteuses utilisées dans divers troubles intestinaux dont les diarrhées, les brûlures gastriques ou les reflux gastro-oesophagiens, sont à écarter en raison de leur pollution naturelle par le plomb", détaille la revue. Parmi ces argiles figure la diosmectite (Smecta). Le plomb est effectivement responsable d'effets toxiques, neurologiques, hématologiques, rénaux ou encore cardiovasculaires. Voici donc les remèdes naturels à privilégier.

Qui dit période hivernale, dit risque de grippe intestinale. Diarrhées (selles liquides), nausées, vomissements, maux de ventre, déshydratation, fatigue, perte de poids rapide, douleurs abdominales… Les signes avant-coureurs d’une gastro-entérite sont nombreux. La gastro-entérite est une infection du système digestif. En France, elle est d'origine virale dans près de 2 cas sur 3, mais il existe aussi des gastro-entérites liées à une bactérie, appelée salmonelle, à un parasite ou un champignon. Cette affection touche principalement les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées et peut être particulièrement dangereuse chez la femme enceinte.

Attention, un médecin traitant doit être consulté si les selles sont sanglantes, accompagnées de fièvre. Il doit être vu dans la journée si le patient est âgé de plus de 75 ans et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite