Marchés français ouverture 7 h 6 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 866,66
    -132,50 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Les médecins privés de commandes de vaccins cette semaine : "Incompréhensible", selon un syndicat

·1 min de lecture

La colère des médecins généralistes et de leurs syndicats gronde, alors que les premiers ne peuvent pas commander de vaccins AstraZeneca cette semaine. C'est dans une note envoyée dimanche par le ministère de la Santé que la mauvaise surprise a été annoncée à ces professionnels, qui doivent laisser les doses du vaccin aux pharmaciens. "Pour la semaine du 8 mars, la commande ne sera ouverte que pour les besoins propres des officines, il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins compte tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca (environ 28.000 flacons disponibles à la commande)", explique ainsi le ministère dans sa note.

"C'est incompréhensible pour les médecins généralistes", réagit Jacques Battistoni, le président du syndicat de médecins généralistes MG France, mardi sur Europe 1.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l’évolution de la situation mardi 9 mars

MG France réclame la démission de Jérôme Salomon

"Nous nous sommes organisés et nous avons eu besoin d'un peu de temps pour le faire, parce qu'il fallait impérativement appeler nos patients et constituer des listes. Et aujourd'hui, alors que nous sommes prêts à vacciner, que nous avons des carnets de rendez-vous pleins, on nous dit : 'Attention, cette semaine vous n'aurez pas de doses. Et d'ailleurs, puisque vous ne vaccinez pas beaucoup, on donne la vaccination aux pharmaciens'", déplore-t-il.

Selon le ministère, cette restriction est en effet la conséquence de l'ouverture de la vaccination ...


Lire la suite sur Europe1