Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,90
    -475,18 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0641
    -0,0090 (-0,84 %)
     
  • Gold future

    2 360,10
    -12,60 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 084,88
    -3 038,72 (-4,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,47
    +0,45 (+0,53 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,40
    -75,66 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2446
    -0,0109 (-0,87 %)
     

Ces médecins qui menacent de ne plus pratiquer certains actes, quand recevrez-vous le chèque énergie ? Le Flash éco du jour

Sophie Levy Ayoun

La France va devoir se serrer la ceinture. Dans son rapport annuel publié ce mardi, la Cour des comptes chiffre les efforts à consentir pour tenir l’objectif des 3% de déficit. «Ce sont près de 50 milliards d’euros d’économies qu’il faudrait réaliser d’ici 2027», prévient l'institution. Il y a quelques semaines, le gouvernement avait annoncé 10 milliards d’euros de coupes budgétaires pour cette année et 20 milliards en 2025. Reste à savoir quelles dépenses seront rognées.

La colère gronde chez les blouses blanches. Cette fois-ci, ce sont les anesthésistes-réanimateurs libéraux qui réclament des revalorisations conséquentes. Il faut dire que cela fait 20 ans que les tarifs de leurs actes n’ont pas été revus. Anesthésie pour une coloscopie, péridurale… les anesthésistes-réanimateurs libéraux menacent d’arrêter ces actes qu’ils estiment trop peu, voire pas du tout rentables.

L'exécutif rétropédale sur MaPrimeRénov’. Le gouvernement a annoncé le prochain retour des aides pour les gestes de rénovation les plus basiques. En janvier 2024, ce dispositif avait été revu de fond en comble. Exit alors les aides en cas de certains travaux «monogestes», tels qu’une simple isolation ou une mise à niveau de la ventilation. Vendredi dernier, le ministère de la Transition écologique a annoncé faire machine arrière et vouloir réintégrer ces travaux parmi les aides éligibles.

Une bonne nouvelle, pour terminer. Le chèque énergie est de retour. Ce coup de pouce permet aux plus modestes de réduire leurs (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’inflation chutera sous 2% mais l’économie évitera la récession selon la Banque de France
Un Boeing 787 de Latam Airlines perd brusquement de l'altitude au-dessus de la mer de Tasmanie
Le salaire XXL que pourrait toucher Christopher Nolan grâce à «Oppenheimer»
Aide à l'Ukraine : l'Assemblée nationale vote largement en faveur de l'accord entre Paris et Kiev
Non, des hordes de migrants climatiques ne vont pas déferler sur l’Europe !