Marchés français ouverture 8 h 23 min
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    36 995,12
    -543,34 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 062,43
    -39,09 (-3,55 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     

Médecines douces: peut-on se faire rembourser?

·2 min de lecture

PRATIQUE – Aussi appelées médecines alternatives ou traditionnelles, les médecines douces font l’objet d’un traitement particulier lorsqu’il s’agit de remboursement.

En France, ces pratiques sont considérées comme non admises doctoralement. La Sécurité sociale, dont , ne reconnaît donc pas leur efficacité en matière de santé publique. C’est pourquoi elle prend très peu en charge le remboursement d’une séance de médecine douce.

Le remboursement des médecines douces par l’Assurance maladie

Les médecines douces regroupent plusieurs pratiques. On peut recenser:

  • l’ostéopathie;

  • l’acuponcture;

  • l’homéopathie;

  • la sophrologie;

  • la naturopathie;

  • la chiropractie;

  • l’hypnothérapie;

  • la cure thermale...

Seules les trois premières pratiques listées ainsi que l’hypnose et la cure thermale peuvent donner lieu à un remboursement partiel, si:

  • le praticien consulté possède un diplôme reconnu par l’État;

  • le praticien est conventionné;

  • vous respectez le parcours de soins coordonnés.

Dans ce cas, vous pouvez obtenir un remboursement des frais avancés à hauteur de 70%.

Il est également possible de se faire rembourser des séances de yoga ou de sophrologie dans le cadre d’un accompagnement prénatal. Dans le cas de l’homéopathie, qui requiert l’achat de médicaments, ces derniers ne sont plus pris en charge par l’Assurance maladie depuis 2021, après des sur plusieurs années.

Le remboursement des médecines douces par les mutuelles de santé

Pour recevoir un remboursement complet ou partiel de vos frais de santé en médecine douce sur les pratiques non reconnues par l’Assurance maladie, il est donc indispensable de souscrire une mutuelle complémentaire. Si vous vous rendez régulièrement chez un sophrologue ou encore chez un chiropraticien, le remboursement de la médecine douce constitue un critère de choix majeur lors du .

En effet, si l’Assurance maladie se montre frileuse, les mutuelles proposent souvent des options spécialement pensées pour le recours à la médecine douce. Les montants des frais pris en charge sont généralement exprimés en euros et non en pourcentage, puisque l’Assurance maladie assure rarement une base de remboursement, ce qui rend leur c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles