Marchés français ouverture 7 h 53 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 582,21
    -2 874,04 (-7,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,33
    -47,52 (-4,47 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

La mère d’Emmanuel Macron a peur pour lui

·2 min de lecture

Dans le livre de Gaël Tchakaloff consacré à Brigitte et Emmanuel Macron, la mère du chef de l’Etat, témoigne de son amour, son admiration et de ses craintes pour son fils. Dans les indiscrétions politiques de Nicolas Domenach, retrouvez aussi Bruno Retailleau, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo…

La mère d’Emmanuel Macron a peur pour lui

C'est sans doute le plus inédit et le plus touchant passage du livre de Gaël Tchakaloff (Tant qu’on est tous les deux, éd. Flammarion) consacré à Brigitte et : le témoignage de la mère du chef de l’Etat, Françoise Noguès. Tout d’amour et d’admiration pour les talents de sa progéniture. "J’étais persuadée qu’il allait devenir écrivain, musicien: je le voyais pianiste ou soliste." Il est président, mais "il pourrait être épidémiologiste, il connaît la matière sur le bout des doigts". Il y a aussi cette colère contre tout ce qui a été dit, et qui serait faux, sur leurs déchirures et mésententes familiales: "Nous étions une famille normale." Un plaidoyer d’indignation contre l’image caricaturée de son fils: "Il est tout sauf arrogant." En bonne mère, elle a peur que "quelqu’un le poignarde. Je suis malade lorsqu’il est en déplacement ". Que fera-t-il après l’Elysée? "Complètement autre chose. Pour moi, c’est une parenthèse, la politique et le mouvement."

Lire aussi

L’Elysée ménage Pécresse

Diagnostic d’un conseiller élyséen sur la droite républicaine: "Ils sont nuls et n’existent pas." Seule exception peut-être, "Elle pourrait avoir un créneau, mais cela ne veut rien dire pour l’avenir."

Un parrain nommé Larcher

Le président du groupe Union centriste au Sénat, Hervé Marseille, ne tarit pas d’éloges sur le président de la chambre haute: " joue un rôle majeur, institutionnel et moral, au sein de la droite modérée. C’est le parrain." Au point de servir de recours comme candidat de la droite et du centre à l’Elysée? "Je n’y crois pas un seul instant, il ne va pas s’abîmer dans une course incertaine."

La volte-face d’Hidalgo

Ses camarades socialistes, qui n’en sont pas vraiment, font circuler la déclaration d’ au : "Paris me comble, je ne serai pas candidate à la présidentielle." Propos confirmés un mois plus tard au Parisien.

Quand Wauquiez cajolait Zemmour

pourrait faire du mal à un candidat LR. Le piquant de l’affaire, c’est[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles