La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 602,74
    -225,56 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

La mère d'Éric Ciotti a-t-elle bénéficié d’une prise en charge injustifiée de la Sécu depuis 18 ans ?

SOPA Images / Getty Images

Une fraude à la Sécurité sociale ? Selon une enquête de Mediapart, publiée le 16 janvier, la mère d'Éric Ciotti serait hospitalisée depuis 18 ans dans un centre de soins réservé aux courts séjours. Une place d'hébergement qui aurait permis à la famille du député des Alpes-Maritimes d'économiser plus de 500.000 euros.

À la suite d'un AVC, qui l'a laissée paralysée, en 2004, Anny Ciotti est hospitalisée au centre Jean-Chanton, une unité des hôpitaux de la Vésubie à Roquebillière. Et plus précisément dans le service de soins de suite et de réadaptation, pris en charge intégralement par la Sécurité sociale. Problème : ce service serait réservé, selon Mediapart, aux soins de courte durée, ne dépassant pas quelques semaines, voire quelques mois. Et la mère du président de LR y séjournerait depuis 18 ans.

Pourtant, il existerait bien un service plus adapté à la pathologie d'Anny Ciotti à Nice, sauf que pour des soins de longue durée, la prise en charge par la Sécurité sociale n'est que partielle. Les frais d'hébergement et de dépendance sont à la charge du patient. Le choix d'établissement de la famille Ciotti aurait ainsi permis de réaliser pas moins de 526.000 euros d'économies, selon les calculs de Mediapart. Et pour l'Assurance-maladie, la facture serait estimée entre 900.000 à 1,2 million d’euros.

Contacté par le média, le père d'Éric Ciotti a assuré que son fils n'avait "jamais déboursé un centime". En revanche, lui affirme payer pour la prise en charge de sa femme dans cet établissement. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève : vers la suppression d'un vol sur cinq à Orly ce jeudi
Le mafieux le plus recherché d'Italie arrêté en Sicile après 30 ans de cavale
Grève : vers "un jeudi de galère dans les transports", prévient le gouvernement
“On ne veut pas la retraite pour les morts”, selon Jeff Vapillon, représentant FO de la raffinerie de Feyzin (Rhône)
Nice : la dette de la ville flambe, Christian Estrosi annonce le report de nombreux projets