Marchés français ouverture 8 h 45 min
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0027 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 722,20
    +1 062,04 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Lyon: malgré la pandémie, le prix de la pierre poursuit son envolée

·2 min de lecture

En dépit d'une année marquée par la pandémie, les prix de l’immobilier à Lyon ont augmenté de 3.6% sur les douze derniers mois. Le m² s’acquière désormais de 3.750 € à 6.160 € selon les arrondissements.

Fini les . Après un an de pandémie, l’heure est venue pour les agents immobiliers lyonnais de tirer le bilan d’une saison entrecoupée de confinements. "Il y a eu un engouement pour quitter la ville, et se diriger vers des zones pavillonnaires avec jardin", observe Anne de Planchard, vice-présidente de la Rhône. Nicolas Bouscasse, président départemental du syndicat d’agents immobiliers, appuie: "Les agglomérations ont souffert au profit des zones en périphérie des métropoles. Ce phénomène s'accentue sur les maisons individuelles. Les habitats émergents se trouvent désormais en périphérie des métropoles."

Derrière cette dynamique se dessine l’influence des confinements à répétition. "L’expérience du bureau installé dans la chambre ou le salon a connu ses limites, détaille Nicolas Bouscasse. Beaucoup d’acheteurs recherchent désormais un logement avec un espace pour télétravailler deux jours par semaine et qui permet d’aller au travail le reste du temps.” Des envies qui se sont concrétisés dans l’Est et le Sud de la métropole, mais toujours en priorisant les facteurs d‘accessibilité: métro et tramway en priorité. Avec un souhait: s’éloigner des centre-villes à la recherche d’un quotidien de village.

De quoi impacter durablement le ? Le président de la Fnaim Rhône se veut rassurant: "Le roman noir qu’on nous prédisait il y a un an n’a pas eu lieu. reste une métropole dynamique, qui engage 15.000 personnes chaque année. Nous sommes dans les tableaux Excel de ceux qui veulent investir dans la pierre!" Les chiffres semblent lui donner raison. Si un an de crise sanitaire a fait baisser le volume des ventes des biens immobiliers de 2.7%, la hausse des prix de la capitale régionale se poursuit.

De 3.750 € à 6.160 € le m² à Lyon

Le prix moyen d’un appartement lyonnais a connu une augmentation de 3.9% sur les douze derniers mois, atteignant une moyenne de 4.456 €/m². De quoi lui conserver sa médaille de bronze des villes les plus chères de France derrière Bordeaux (4.753 €/m²[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles