Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 334,87
    -461,55 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,80
    +12,70 (+0,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,07 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,09 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,76 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Lyon: "une chute initiée depuis plusieurs années", Daniel Riolo allume Jean-Michel Aulas et Laurent Blanc

Lyon: "une chute initiée depuis plusieurs années", Daniel Riolo allume Jean-Michel Aulas et Laurent Blanc

Un point en trois matchs et des contenus sans relief. L’OL vit un début de saison alarmant que le triste match nul décroché à Nice (0-0) n’a pas franchement sublimé. Il a même affligé Daniel Riolo, journaliste RMC Sport, pour qui la chute du club a débuté il y a plusieurs années déjà.

"C’est l’histoire d’une chute initiée par Jean-Michel Aulas"

"Sur la fin de saison, il y avait le sentiment qu’il y avait matière à redémarrer avec un esprit qui s’était créé, c’est ce que disait Aulas avant de se faire mettre à la porte, c’est ce que disait Textor, fait-il remarquer dans l’After Foot dimanche. Même Blanc était satisfait puisqu’il a été maintenu. Ce n’est pas tant d’être mauvais – même si un point en trois matchs, c’est inquiétant -, c’est que dans le jeu, il n’y a pas la moindre idée. On sent que c’est une équipe qui doit mal s’entraîner, un coach qui n’est plus concerné et ça donne une bouillie de football. C’est de voir Barcola la tête à l’envers parce que son agent veut absolument qu’il aille au PSG. Son agent c’est Jorge Mendes, il est bien dans le catalogue (du PSG, ndlr) et va avoir ce qu’il faut au passage. Je ne sais pas si tous les joueurs sont totalement concernés parce ce qu’il se passe. En termes de jeu, il n’y a pas la moindre idée."

"Nice, ce n’est pas terrible vu la nullité du match de ce soir, mais dans le premier quart d’heure, j’ai compris à peu près ce qu’ils voulaient faire. Quand j’ai vu le premier quart d’heure, je me suis dit que Lyon allait prendre un bouillon. (A Nice) Tu comprends qu’il y a un pressing, une forme d’énergie. A Lyon, tu ne comprends rien, il n’y a rien du tout."

PUBLICITÉ

Pour Daniel Riolo, cette décrépitude n’est pas totalement imputable à John Textor, nouveau propriétaire du club qui a connu un premier été contrarié par les contraintes imposées par la DNCG. "Il ne passe pas le premier examen (de la DNCG) parce que tout le monde lui a savonné la planche, balance-t-il. On ne lui laisse même pas un mois pour travailler. (En s’adressant à Stéphane Guy, qui défend l’entraîneur Laurent Blanc) Tu défends un entraîneur juste parce que c’est Laurent Blanc alors que ça fait un an qu’il ne fait rien. Son équipe ne ressemble à rien. Je ne dédouane pas Textor. Il y a une histoire, celle de la vente de ce club voulue par Jean-Michel Aulas. Tout ce qu’Aulas a fait derrière (la vente), c’est bien? Quand il savonne la planche, qu’il fait tout pour que ça ne passe pas devant la DNCG, il est nickel?"

"Blanc, un entraîneur complètement dépassé"

"Juste avec ce groupe, Lyon devrait proposer largement plus, ajoute-t-il. Sauf qu’il y a un entraîneur complètement dépassé depuis qu’il a perdu Jean-Louis Gasset. Aujourd’hui tu dois proposer mieux. Tu ne dois pas être sans arrêt en train de chouiner parce qu’on ne t’a pas donné ceci ou cela. A bout d’un moment, arrête de te plaindre, bosse avec ce que tu as et fais en sorte que ça ressemble à quelque chose. Clermont ou Lorient ont plus de moyens? Blanc veut entraîner des cadors? Mais ils sont où les cadors? Quels sont les clubs qui sont venus le chercher ce monstre d’entraîneur? Si tu n’es pas content parce que tu n’as pas eu ce que tu veux, que tu n’as pas eu ta sentinelle que tu es encore le seul à utiliser dans le football du XXIe siècle, mais va-t’en, va faire autre chose et après on ira chialer sur Textor qui n’a pas de blé et on ira taper sur tous ceux qui l’ont choisi. Et on dira: ‘ils ont tous été d’accord sauf Jean-Michel Aulas', parce que Jean-Michel Aulas, lui, savait a pris son chèque et en a rien à cirer de la situation."

"Evidemment que Textor n’est pas un As, ajoute Daniel Riolo. Lyon était en train de couler depuis quatre-cinq ans déjà. C’est l’histoire d’une chute initiée par Jean-Michel Aulas, c’est lui qui a initié la chute parce qu’il n’a jamais su se renouveler. Il a fait des mauvais choix d’entraîneurs, des mauvais choix dans le recrutement et c’est le club qui a le deuxième budget le plus important après le PSG. Le problème ne date pas de Textor, la chute de l’OL est initiée depuis pas mal d’années."

Interrogé sur les moyens pour que l’OL sorte la tête de l’eau, Daniel Riolo ne voit pas de solution idéale à court terme même s’il imagine la prochaine nomination de Bruno Lage (actuellement en poste à Botafogo, club détenu par Textor) à la place de Laurent Blanc. "Il n’y aura pas de magicien dans ce contexte, conclut-il. L’avoir choisi (Laurent Blanc) au départ, ce n’était déjà pas une bonne idée sachant la crise dans laquelle le club était englué depuis plusieurs années. Ce n’est pas un entraîneur pour ce genre de groupe. Je ne peux pas sortir de nom parce qu’il faudrait que ça s’inscrive dans une politique sportive nouvelle, réfléchie, je ne veux pas dire ambitieuse parce qu’il n'y a plus d’ambition à Lyon. Ils vont aller chercher Bruno Lage qui est un bon entraîneur mais ce ne sera pas très simple dans le contexte. Il n’y a pas directeur sportif, il y a un président qui ne connait rien au ballon. Le contexte est terrible, tant que tu ne mettras pas en place une vraie politique sportive."

Article original publié sur RMC Sport