Marchés français ouverture 23 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 439,08
    +458,87 (+1,58 %)
     
  • BTC-EUR

    38 139,30
    +727,23 (+1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    920,63
    -12,51 (-1,34 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Lyon: bouleversé par la pandémie, l’immobilier de bureau veut se réinventer

·2 min de lecture

La pandémie a rebattu les cartes de l’immobilier de bureau et de ses perspectives : télétravail, immeubles réversibles et espaces de coworking… À Lyon, ses acteurs cogitent sur son avenir.

“Ce n’est pas la meilleure année que nous ayons vécue”, souffle Julien Chavry, directeur régional de Nexity Conseil & Transaction. C’est peu de le dire. L’immobilier de bureau a connu dans la région lyonnaise un recul conséquent. De 623 transactions en 2019, le secteur est passé à 430 ventes en 2020, loin sous la barre de la moyenne décennale de 517. “Ce phénomène s’explique par l’arrêt significatif des prises de décisions à cause de l’impact sanitaire, décrypte l’agent immobilier, aujourd’hui les entreprises ont besoin de plus de temps pour prendre des décisions.”

Malgré cette année à vide, les fondamentaux de la dynamique lyonnaise persistent. La à l’acquisition vis-à-vis de la demande persiste. Le loyer prime, en hausse constante, atteint désormais 350 €/m² avec pour épicentre les . Quant aux tendances, elles favorisent cette année les petits volumes : 46 % des biens vendus sont compris entre 0 et 1.000 m². “On reste sur un marché équilibré, qui permet aux entreprises d’accéder à des locaux de qualité avec un loyer toujours accessible”, estime Julien Chavry.

“L’actif qui devient obsolète le plus rapidement”

Une tendance supplante toutes les autres : celle de la réflexion. La pandémie et ont forcé les acteurs de l’immobilier de bureau à cogiter sur leurs perspectives d’avenir. “Nos cabinets sont très sollicités sur les aspects organisationnels et immobiliers versus l’organisation et les nouveaux usages. L’impact du télétravail et des nouveaux modes de fonctionnement sera très fort. Nous accompagnons aujourd’hui beaucoup de projets sur ces questions”, explique l’agent immobilier.

Lire aussi

“Dans les grandes entreprises qui disposent de directions immobilières, il y a beaucoup d’attentisme et de réflexions sur ce que sera le futur des espaces de travail", observe Benjamin Baurel, directeur régional immobilier d’entreprise chez Bouygues Immobilier. Notamment sur les enjeux écologiques : “La question du carbone réinterroge nos modes constructifs, et la nécessité des[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi