Publicité
La bourse ferme dans 7 h 38 min
  • CAC 40

    7 649,38
    -21,96 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 923,37
    -24,36 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0680
    -0,0026 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    2 373,20
    +4,20 (+0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 348,13
    -1 265,90 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,35
    -5,98 (-0,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,18
    -0,11 (-0,14 %)
     
  • DAX

    18 198,05
    -56,13 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,24
    -20,22 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 033,86
    -301,46 (-1,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,2642
    -0,0018 (-0,15 %)
     

Lycée Stanislas : après la polémique, les dotations renouvelées

Jean-christophe windland/Wikimedia Commons

Le lycée Stanislas touchera bien les subventions de la Région comme les années précédentes. Depuis plusieurs mois pourtant, l’établissement parisien était dans l’œil du cyclone, la faute à un rapport le visant qu’avait refusé de publier celle qui était alors ministre de l’Éducation nationale, Amélie Oudéa-Castéra. Et pour cause, elle y scolarisait ses enfants, ce qui avait aussi fait polémique. Mais Mediapart avait publié ce document de 30 pages, qui «dans l'attente des clarifications requises de la part de l'État», accusait l’école privée Stanislas de «dérives». Outre une heure hebdomadaire obligatoire de catéchèse, de la maternelle aux classes prépa, il était reproché au lycée Stanislas de «pardonner aux violeurs» ou encore une «pédagogie violente».

Des «dérives» homophobes et sexistes étaient aussi dénoncées. Mais comme le rapportait Le Parisien, se disant «pleinement rassurée», la présidente du Conseil régional d'Île-de-France, Valérie Pécresse, avait recommandé le vote de la subvention de 400 000 euros. Malgré les contestations de l’opposition, la dotation a été renouvelée jeudi 30 mai. Le vice-président de la Région, chargé des lycées, James Chéron, a défendu un «versement obligatoire pour la collectivité (…) à partir du moment où l’établissement dispose d’un contrat d’association avec l’État». La veille, Valérie Pécresse avait mis en avant le fait que le bénévole qui avait tenu des propos «susceptibles d’être qualifiés pénalement en raison de leur homophobie» avait été «immédiatement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«La tech est un formidable outil d’émancipation des femmes, parfois plus que les lois» (E.Moreno)
Roland-Garros : les supporters sérieusement rappelés à l’ordre après des excès
Croissance : l’économie française ralentit, la consommation bien plus faible que prévu
JO 2024 : un millier de vendeurs mobiles de titres de transport seront déployés pendant les Jeux
La folie des panneaux solaires : la solution pour faire des économies (partie 1)