La bourse ferme dans 6 h 47 min

LVMH a-t-il eu raison de racheter Tiffany pour 15 milliards ? : le conseil Bourse du jour

LVMH a dernièrement signé une acquisition d’envergure en rachetant le célèbre joaillier américain Tiffany pour 14,7 milliards d'euros, soit 16,2 milliards de dollars, le plus important rachat jamais effectué par le milliardaire Bernard Arnault, qui s’est hissé dans le trio de tête des grandes fortunes mondiales. “Le cours de l’action évolue sur de nouveaux plus hauts historiques, suite à la validation du rachat de Tiffany. LVMH est la plus grosse valorisation en France et notamment au sein de CAC40 et le potentiel haussier reste intact selon nous à long terme”, estime Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

“L’obtention d’une approbation à 135 dollars par action, soit 10% de moins que ce que nous attendions de la part du Conseil d’Administration, fait de cette acquisition une opération à la fois financièrement et stratégiquement intéressante pour LVMH”, juge Swetha Ramachandran, Gérante du fonds GAM Luxury Brands Equity chez GAM Investments. “L’opération se rapproche du multiple réalisé pour Bulgari, acquise pour un multiple de 3,6 fois, mais avec un EBITDA bien plus élevé, en raison de la baisse de rentabilité de Bulgari à l’époque. A 135 dollars par action, Tiffany se valoriserait sur un PER (capitalisation boursière rapportée aux profits estimés, NDLR) d’environ 25 fois pour 2020 et sur un EV/EBITDA (cumul de la capitalisation boursière et de l’endettement financier net, rapportés à la marge opérationnelle avant amortissements, NDLR) d’environ 15 fois”, indique l’experte.

>> A lire aussi - Yacht, palaces, vignes... Bernard Arnault, les chiffres fous de l'Empereur du luxe

Sur la base d’un taux d’intérêt de 1,5%, l’opération devrait faire croître le bénéfice par action d’environ 4 à 5% sur une année complète pour 2020 et 2021, rapporte-t-elle, ajoutant que le ratio dette financière nette sur EBITDA de LVMH serait légèrement supérieur à 1 fois à fin 2020.

>> Notre service - Un test pour connaître son profil d’épargnant et bénéficier d’un conseil d’investissement en

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Robots, intelligence artificielle, biotech… l’Allemagne se protège face à la Chine
Comment réussir sa transition énergétique ?
Le Qatar va-t-il annuler 2 milliards de contrats à cause de la mise en examen de Nasser Al-Khelaïfi ?
Comment rebondir après un conflit au travail
Découvrez le "calendrier du vent 2019" pour démasquer les arnaques