La bourse ferme dans 5 h 56 min
  • CAC 40

    4 819,29
    -34,66 (-0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 155,49
    -25,21 (-0,79 %)
     
  • Dow Jones

    28 210,82
    -97,97 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 919,60
    -9,90 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    10 864,33
    +1 534,93 (+16,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    258,04
    +13,15 (+5,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,10
    +0,07 (+0,17 %)
     
  • DAX

    12 463,05
    -94,59 (-0,75 %)
     
  • FTSE 100

    5 753,27
    -23,23 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    11 484,69
    -31,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 435,56
    -7,56 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,3091
    -0,0052 (-0,40 %)
     

LVMH s'envole en Bourse, retour à la croissance de la mode et maroquinerie et du cognac

·2 min de lecture

Du mieux pour LVMH. Plombé par la crise du Covid-19 lors du confinement, le n°1 mondial du luxe fondé par Bernard Arnault remonte la pente ! S'il a accusé un recul de 7% à périmètre et devises comparables de ses ventes à 11,955 milliards d’euros au troisième trimestre, il souligne une amélioration sensible des tendances par rapport au premier semestre, notamment le retour à la croissance des activités Cognac et Mode & Maroquinerie. Cette dernière activité, qui est la plus importante du groupe, a connu une croissance interne de 12%. Hier, Tiffany, dont le mariage avec LVMH bat de l'aile, avait fait état de perspectives encourageantes. LVMH bondit de 7% à 431,05 euros, emportant le reste du secteur du luxe dans son sillage. Hermès gagne près de 4% et Kering, 3,7%.

" Les signes encourageants de reprise observés en juin pour plusieurs activités du groupe se sont confirmés au troisième trimestre dans toutes les régions, en particulier aux Etats-Unis et en Asie qui est à nouveau en croissance sur la période ", a commenté LVMH. Sur les neuf premiers mois de 2020, les ventes de 30,3 milliards d'euros, sont en recul de 21 %. A périmètre et devises comparables, elles sont aussi en baisse de 21 % par rapport à la même période de 2019. "Dans un contexte très perturbé, marqué par des incertitudes économiques et sanitaires qui perdurent, LVMH continuera de faire preuve de vigilance et de renforcer sa politique de maîtrise des coûts et de sélectivité des investissements ", a précisé le groupe français à propos de ses perspectives.

>> A lire aussi - LVMH : comment Bernard Arnault prépare ses enfants à lui succéder !

La décision de paiement d'un acompte sur le dividende sera débattue par le Conseil d'administration d'ici à la fin du mois et annoncée après sa tenue. A ce jour, neuf des dix autorisations règlementaires requises pour le rachat de Tiffany ont déjà été obtenues et LVMH anticipe de recevoir l'approbation de la Commission européenne d'ici à la fin d'octobre.

>> Retrouvez ici (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Composteur connecté, guitare démontable... Pas encore 26 ans et déjà patrons
Avec le rachat de Somos, STMicroelectronics se renforce dans la 5G et l’Internet des objets
Le plongeon des faillites est en trompe l’oeil, selon la Banque de France
Ryanair ferme plusieurs bases en Europe dont une importante en France
Rhume, digestion… Ces célèbres médicaments en vente libre mais potentiellement dangereux