La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0993
    +0,0127 (+1,17 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 575,71
    +331,22 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

LVMH renonce à installer son centre de recherche à proximité de Polytechnique à Saclay

MARTIN BUREAU / AFP

LVMH (actionnaire minoritaire de Challenges) renonce finalement à installer son centre de recherche à proximité de Polytechnique à Saclay, un an après la polémique TotalEnergies.

Le groupe de luxe LVMH (actionnaire minoritaire de Challenges) renonce à installer son centre de recherche sur le plateau de Saclay (Essonne) à proximité de l'école Polytechnique qui avait pourtant donné son feu vert à cette installation en novembre dernier, malgré l'opposition de plusieurs élèves, a-t-on appris auprès de Polytechnique ce lundi 23 janvier.

Lire aussiAprès la polémique Total, Polytechnique de nouveau épinglée pour un autre projet avec LVMH

Contacté par l'AFP, LVMH précise que le groupe "continue le partenariat de recherche" évalué à 2 millions d'euros par an pendant cinq ans avec l'école d'ingénieurs, "mais s'oriente vers un terrain en dehors du plateau de Saclay pour l'installation de son centre de recherche".

"Les travaux portant sur les matériaux durables, thématique s'intégrant dans le projet de création du nouveau centre interdisciplinaire sur les matériaux, seront mis en oeuvre. Les échanges sur les deux autres thématiques de recherche identifiées, que sont la Data et l'IA, et les Sciences du vivant vont également se poursuivre", ajoute Polytechnique.

Concernant LVMH, malgré les oppositions au projet de Bernard Arnault, lui-même polytechnicien, le conseil d'administration de l'école avait validé la vente du terrain en novembre par 19 voix pour, 4 contre et une abstention.

Plus de 100 millions d'euros, 22.500 m2, 300 chercheurs

Le projet du numéro un mondial du luxe, baptisé LVMH Gaia, doit regrouper à terme 300 chercheurs sur une surface de 22.500 m², selon LVMH qui entend investir plus de 100 millions d'euros dans le futur bâtiment.

Annoncé officiellement en juillet, le projet de LVMH sur le plateau de Saclay avait rencontré l'opposition d'élèves et anciens élèves de l'X regroupés dans le collectif "Polytechnique n'est pas à vendre !".

Celui-ci a déclaré lundi "se réjouir" de la décision de LVMH dans un communiqué cosigné avec la Sphinx, association d'élèves et d'anciens élèves de Polytechnique. "La question de l'avenir des terrains demeure ou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi